eXterio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
eXterio
Description de cette image, également commentée ci-après
Spectacle d'eXterio chez Divan Orange, à Montréal, en 2016.
Informations générales
Surnom Akousterio
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Genre musical Rock alternatif, metal alternatif
Années actives 19922011, depuis 2016
Labels Slam Disques
Site officiel www.exterio.com
Composition du groupe
Membres Martin Laframboise
Martin Brouillard
Jessy Fuchs
Daniel Mayrand
Anciens membres Voir anciens membres

eXterio est un groupe musical de rock et metal alternatif canadien, originaire d'Île Bizard, au Québec. Le groupe est régulièrement marqué par des changements de personnel et est formé, au cours des années, par plus de dix membres. Le premier guitariste, Nicolas Des Ormeaux est aujourd'hui dans l'art du détournement d'objets sous le nom de LARTISNICK[1].

En 2011, la formation revendique environ 400 concerts[2] au Québec, en Ontario, en Alberta, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse ainsi qu'en France et en Angleterre. En 2016, le groupe compte un total de cinq albums vendus à environ 18 000 exemplaires à travers le Canada.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts et albums (1992–2004)[modifier | modifier le code]

Formé en 1992 à l'Île Bizard, Montréal[3], par le guitariste Nicolas Des Ormeaux et le batteur Daniel Mayrand, la première formation complète compte Sylvain Bolduc à la guitare et Jessy Fuchs à la basse. Entre 1992 et 1997, aucun membre n'occupe le rôle de chanteur principal. Le groupe prend une pause de trois ans durant laquelle chacun des membres étudie et participe à des projets musicaux différents.

En 2000, la formation se rassemble et redonne vie au projet. Daniel Gosselin, Jessy Fuchs, Daniel Mayrand et Nicolas Des Ormeaux produisent quelques démos. Daniel Gosselin est remplacé par Marc Loiselle qui prête sa voix à l'album Vous êtes ici!! sortie en 2003. Après cinq démos ainsi que des nombreuses apparitions sur des compilations punk underground, eXterio fait la sortie officielle de son premier album complet Vous êtes ici !! en mai 2003 sous sa propre étiquette Slam Disques, fondée spécialement pour soutenir la formation.

Trois clips tirés de l'album atteignent la première place du TOP5 franco à MusiquePlus, pendant 40 semaines[4]. Bonhomme 7h devient un buzzclip et atteint le #1 au Top 20 hebdo. Un an après la sortie de l’album, le top 100 BDS place Whippet dans son palmarès. L'hiver suivant, la chanson Chien blanc se hisse en 23e position. eXterio acquiert une certaine notoriété et fait par la suite des apparitions dans des festivals tels le Vans Warped Tour (2004-2006) et Woodstock en Beauce, à la télévision (VRAK.TV, Télé-Québec, Canal Vox, MusiquePlus, TFO, etc.) et à la radio (NRJ, CKOI-FM et CHOI-FM). Le groupe vend environ 10 000 exemplaires de son premier disque.

Continuité et Akousterio (2005–2015)[modifier | modifier le code]

eXterio chez Divan Orange.

Un deuxième album, Le Délire du savant fou, est réalisé entre janvier et mars 2005 par Frank Joly et Jérôme Boisvert (Les Trois Accords, Subb, Suburbs), et fait son apparition en magasin le 24 mai 2005. Pour le deuxième album, Marc Loiselle laisse sa place à Martin Brouillard. Ensuite, Nicolas Des Ormeaux quitte pour de nouvelles activités artistique[5],[6]. Il est remplacé par Nicolas Cyr, qui quitte à son tour un an plus tard. À la suite d'une rentrée montréalaise au Spectrum en décembre 2006, eXterio termine son septième vidéoclip en janvier 2007. Le groupe prend ensuite une sabbatique et prépare un troisième album (trilogie), intitulé L'album Monstre, pour l'automne 2008. La première partie, intitulée L'album Monstre - 1re partie : Le Complot atteint la 26e place du TOP100 BDS Franco[7]. La deuxième partie, L'album Monstre - 2e partie: La Trappe est annoncé pour le 3 mars 2008 en téléchargement payant[7].

Le 15 octobre 2010, le groupe revient lors d'un concert à Victoriaville. Le 22 avril 2011, le groupe donne sa dernière performance à Val-d'Or à la suite de diverses annonces[2] et au communiqué officiel du 7 avril annonçant la fin du groupe[8]. Plusieurs heures de musiques, avec les plus grands succès que le groupe ait connus dont la dernière chanson fut, C'qui vient de s'passer.

En été 2012, après la séparation de la formation électrique, Akousterio, la version folk-punk-akoustique formée par Marc Loiselle et Nicolas Des Ormeaux, s'amuse à revisiter une dizaine de classique du répertoire du défunt groupe dans une formule acoustique donnant une étonnante force de frappe. Pour ce faire, l’utilisation d’instruments tel que dobro, mandoline, cigarbox, bass acoustique et guitare classique, jumelés à une série d’effets multipliés par des loops permet au duo de pousser de l’air. C'est Pierre Remillard qui est chargé de mixer et masteriser ce premier album entièrement acoustique. La version vinyle de 10 reprises est prévue pour le début 2014.

Retour (depuis 2016)[modifier | modifier le code]

En 2016, le groupe est de nouveau actif avec un spectacle chez Divan Orange à Montréal ainsi qu'une appartion au Desbouleauxfest de mirabel le 19 aout.

Discographie[modifier | modifier le code]

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Martin « Loots » Laframboise - guitare (2006-2011, depuis 2016)
  • Martin Brouillard - chant, guitare (2005-2011, depuis 2016)
  • Dominic Racine - basse, voix (depuis 2016)
  • Daniel Mayrand - batterie (1992-1997, 2000-2011, depuis 2016)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Jessy Fuchs - basse, voix (1992-1997, 2000-2011)
  • Nicolas Cyr - guitare (2005-2006)
  • Marc Loiselle - chant, guitare (2002-2005)
  • Jean-François Gauvreau - clavier, voix (1995-1997)
  • Daniel Gosselin - chant, guitare (1996-1997, 2000-2002)
  • Jean-François Chabot - guitare (1994-1995)
  • Guillaume Bédard - voix (1994)
  • Stéphane Cornellier - voix (1993)
  • Sylvain Bolduc - guitare (1992-1993)
  • Nicolas Des Ormeaux - guitare (1992-1997, 2000-2005)

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. LARTISNICK, « Accueil », sur www.lartisnick.com (consulté le 9 février 2017)
  2. a et b Daniel Côté, « Exterio met un terme à 19 ans de carrière - Ultime rencontre à la Boîte à Bleuets », sur cyberpresse.ca, Le Progrès-Dimanche, p. 44, .
  3. Catherine Girouard, « Exterio: Le trio d'un quatuor », sur Journal Metro (consulté le 30 novembre 2016).
  4. Olivier Robillard Laveaux, « eXtério, VibePlus, General Rudie, Placard, Café Olympico, Concorde Crash, Sixtoo, The Lovely Feathers », sur voir.ca, (consulté le 30 novembre 2016).
  5. Camille Dufétel, « De charpentier à récupérateur », Journal de Montréal,‎ (lire en ligne)
  6. Catherine Bouchard, « Le proliférateur: un hommage à Back et une histoire d'amour », Métro,‎ (lire en ligne)
  7. a et b « Exterio 100% numérique », sur fr.canoe.ca, (consulté le 30 novembre 2016).
  8. « eXterio : Confirmation du décès (1992-2011) », sur guitarepirate.com, .

Liens externes[modifier | modifier le code]