E-loue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de E-loue

Adresse www.e-loue.com
Description Location de particuliers et professionnels
Slogan Avec e-loue, tout se loue !
Commercial Oui
Publicité Non
Type de site Location en ligne
Langue français
Inscription gratuite (locations payantes)
Siège social Paris
Drapeau de la France France
Propriétaire E-LOUE SAS
Créé par Alexandre Woog et Benoit Wojciechowski
Lancement 2009
État actuel En activité

E-loue est une plateforme web permettant à des particuliers et professionnels de mettre en location ou de louer des objets à travers un système de paiement et de réservation en ligne.

Description[modifier | modifier le code]

Créé en 2009 par Alexandre Woog et Benoit Wojciechowski[1], E-loue est un acteur de la consommation collaborative où le principe est de louer au lieu d'acheter, pour n'utiliser les objets que de façon ponctuelle, afin de réduire la surconsommation et de se définir ainsi, comme davantage écologique. E-loue permet donc de louer ou mettre en location tous types de biens, comme des perceuses, des voitures, des caméras ou des villas au bord de mer. Le modèle économique est double: les particuliers payent une commission sur les transactions effectues sur le site, les professionnels de la location payent un abonnement.

Acquisitions[modifier | modifier le code]

La société a mis en place une stratégie de croissance externe et a de ce fait annoncé en 2015 et 2016 plusieurs acquisitions de plateformes internet de location : Sejourning pour 3,5 millions d'euros [2], ainsi que Mamanlou, ContactNgo [3], Nautlidays [4], TocLoc [5].

International[modifier | modifier le code]

Après avoir développé un concept en France, la société E-loue s'est lancée à l'international en lançant des bureaux aux États Unis, via le rachat de son concurrent américain RentalCompare [6], en Israël[7], en Russie, au Danemark [8].

Controverse[modifier | modifier le code]

Lors d'un reportage consacré à la location de cadeaux de Noël, diffusé sur TF1 le , l'un des clients d'E-loue interviewé est en faite le directeur commercial d'E-loue, d'après Arrêt sur image. D'autres cas de reportages truqués concernant E-loue ont été relevés sur France 5 en et fin 2011 avec des employés ou des proches de la société E-loue se faisant passer pour un client[9],[10],[11],[12].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]