Donnet-Zédel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Donnet.
Donnet-Denhaut, Donnet-Zédel, Donnet
logo de Donnet-Zédel
illustration de Donnet-Zédel

Création 1915
Disparition 1934
Fondateurs Jérôme Donnet, François Denhaut
Forme juridique Société anonyme (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Neuilly-sur-Seine
Activité Construction automobiles et aéronautiques
Produits Hydravions puis 1919 automobiles de luxe et enfin 1924 automobiles de grande série

Donnet (à l'origine Donnet-Denhaut) est une entreprise industrielle française du début du XXe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondée en 1915[1] par le Suisse Jérôme Donnet (ancien de Donnet-Lévêque) et François Denhaut, elle s'installe à Neuilly-sur-Seine au 13 boulevard de Levallois.

La société fabrique à cette époque une série très réussie d'hydravions de patrouille pour la Marine française. Après la Première Guerre mondiale, en 1919, l'entreprise devient simplement « Donnet » lorsque Denhaut la quitte (remplacé par Maurice Percheron) et oriente alors ses activités uniquement vers l'industrie automobile. Une Donnet-Zédel CI6.

Jérôme Donnet achète alors les automobiles Zédel (société créée par Ernest Zürcher et Herman Luthi) à Pontarlier et change le nom de l'entreprise en « Donnet-Zédel ». Il produit la Donnet-Zédel CI-6 à moteur 2 120 cm3, sur la base d'un modèle de 1912. Une nouvelle voiture, la Type G à moteur 1 098 cm3, produite dans l'ancienne usine parisienne d'hydravions de l'ile de le Jatte, est présentée en janvier 1924 et son succès fera de Donnet le cinquième producteur d'automobiles de France en 1927, après Renault, Citroën, Peugeot et Mathis, et juste avant Chenard & Walker.

En 1926, l'entreprise acquiert l'usine Vinot & Deguingand de Nanterre qui, bien que de taille modeste, offre des possibilités d'extension. Une usine ultra-moderne qui sera inaugurée en 1928 est alors construite sur un terrain de 100 m x 100 m – sur cinq niveaux – et est équipée de 2 chaines de montage à l'américaine. Tous les ateliers existants y sont alors regroupés. Les véhicules sortant de la nouvelle usine portent simplement la marque Donnet. L'usine Zédel de Pontarlier, désuète, et dont les machines ont été transférées à Nanterre, cesse son activité en 1929.

Une large gamme de modèles de voitures est produite de la fin des années 1920 et jusqu'au début des années 1930 incluant des modèles luxueux à six cylindres. Mais l'époque faste de l'automobile se termine avec la crise de 1929 qui va plonger l'entreprise dans de graves difficultés financières, et la production cesse définitivement avec la mise en faillite de l'entreprise en décembre 1934. L'usine de Nanterre est rachetée par SIMCA en 1935.

Production[modifier | modifier le code]

Aéronautique[modifier | modifier le code]

Hydravions Donnet-Denhaut DD2, DD8, DD9 et DD10

Automobile[modifier | modifier le code]

La plupart des voitures produites par Zédel, Donnet-Zédel et Donnet ont été mues par des moteurs à quatre cylindres de 7 CV ou 11 CV. Le moteur Zédel avait une cylindrée de 3 168 <abbr class=abbr title="centimètre puissance 3">cm3 et les moteurs Donnet-Zédel de 1 098 <abbr class=abbr title="centimètre puissance 3">cm3 ou 2 120 <abbr class=abbr title="centimètre puissance 3">cm3.

Un des meilleurs modèles était un six cylindres 14 CV Donnet de 2 540 <abbr class=abbr title="centimètre puissance 3">cm3 à soupapes latérales.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Donnet type 149AC Cyclecar[modifier | modifier le code]

Caractéristiques technique du moteur Donnet type 149AC Cyclecar :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les premières Zedel, fabriquées alors à Saint-Aubin, ont toutefois figuré au "Salon" de Genève en 1905 déjà ; voir La Patrie Suisse du 3 mai 1905.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :