Don Pietro de Médicis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Renaissance image illustrant une personnalité image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant la Renaissance et une personnalité italienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2008).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Don Pietro de Médicis
Pietro de' Medici - Santi di Tito - 1584-1586.jpg

Santi di Tito, portrait de Pietro de Médicis, 1584-1586.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 49 ans)
MadridVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Frères
Sœurs
Virginia de Médicis
Lucrezia de' Medici
Bia de' Medici (en)
Marie de Médicis (en)
Isabelle de MédicisVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Maître

Don Pietro de Médicis (Florence, 3 juin 1554 - Madrid, 25 avril 1604) est le dernier des fils de Cosme Ier de Toscane, grand-duc de Toscane et d'Éléonore de Tolède.

Biographie[modifier | modifier le code]

Don Pietro de Médicis fut tôt initié à la diplomatie, avec des ambassades à Rome et Venise. Il épousa sa cousine, Leonora Álvarez de Tolède, qu'il étrangla par jalousie.

Sa répution de débauché ne l'empêcha pas de se remarier. En 1593 il épouse Beatriz de Meneses, noble portugaise et beau parti qui devait l'aider à éponger ses dettes énormes. Mais il continue les fréquentations de ses courtisanes habituelles, dont Antonia Caravajal, qui lui donne deux bâtards. Il meurt couvert de dettes à Madrid.

Descendance[modifier | modifier le code]

  • Cosimo (avant 1577 - 1644), illégitime, de Antonia Caravajal,
  • Catalina oi Maria, illégitime, de Antonia Caravajal,
  • Juana, illégitime, de Antonia Caravajal,
  • Cosimo (10 février 1573 - août 1576), fils de Leonora Álvarez di Toledo
  • Cosimo (Madrid, 1588 - 1610), de María de la Ribera
  • Pietro (1592-1654), de Antonia Caravajal
  • Leonora (1592-?), de Antonia Caravajal.

Sur les autres projets Wikimedia :

.