Djinn Carrénard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Djinn Carrenard)
Djinn Carrenard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Films notables

Djinn Carrénard est un réalisateur haïtien né à Port-au-Prince en 1981, sous le nom de Jean-Loup Carrenard.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il quitte Haïti pour le Togo en 1992, avant de s'installer en Guyane en 1996. Il entreprend des études de philosophie à Paris en 1998, études qu'il abandonne en licence pour se consacrer au cinéma. Il fonde le collectif Diaph1kat avec Aïssatou Baldé en 2004 : dans le cadre de cette structure, il tourne des courts métrages, des clips vidéo, ainsi qu'un documentaire sur les foyers de migrants maliens.

Après un séjour de trois mois à New York en 2008, il prépare avec des moyens dérisoires la réalisation de son premier long métrage, sans producteur et sans l'aide du CNC : Donoma, présenté comme un « film-guérilla » et le « film le moins cher du cinéma »[1] suscite de nombreuses réactions de la critique, les Cahiers du cinéma par exemple estimant que ce film « rebat les cartes du cinéma français et propose une nouvelle donne »[2].

En , il commence le tournage de son second long métrage, intitulé Faire l'amour, mais l'arrête après quelques jours en sentant qu'il allait dans le mur. Il ne le reprend que quelques mois plus tard. Le film raconte une histoire d'amour entre un musicien et une mère célibataire incarcérée, avec le rappeur Despo Rutti dans le rôle principal[3]. Faire l'Amour (ou FLA) est sélectionné en ouverture de la sélection Semaine de la Critique en 2014.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Courts en impro
  • 2005 : De C à D
  • 2007 : Le Nègre joyeux
  • 2008 : Comme d'habitude
  • 2009 : White Girl in her Panty

Clips[modifier | modifier le code]

  • 2007 : NYC Streets
  • 2007 : Femmes Femmes
  • 2007 : Serious Business
  • 2008 : Bad Girl Trilogy

Long métrage[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François-Guillaume Lorrain, LePoint.fr, 22 novembre 2011 [1]
  2. Nicolas Azalbert, Cahiers du cinéma, no 672, novembre 2011, p. 49
  3. Joachim Lepastier, « Djinn Carrénard », Cahiers du cinéma, no 688,‎ , p. 12-13

Liens externes[modifier | modifier le code]