Djimini (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Djiminis)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Djimini.
image illustrant un groupe ethnique image illustrant la Côte d’Ivoire
Cet article est une ébauche concernant un groupe ethnique et la Côte d’Ivoire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Les Djiminis constituent une population d'Afrique de l'Ouest, vivant à l'est de la Côte d'Ivoire, dans la région de Dabakala. Ils représentent 1 % de la population totale, soit environ 125 000 personnes[réf. nécessaire].

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on observe quelques variantes : Djimini, Djiminis, Dyimini, Gimini, Jimini[1].

Langue[modifier | modifier le code]

Leur langue est le djimini, une langue sénoufo dont le nombre de locuteurs était estimé à 95 500 en 1993[2].

Culture[modifier | modifier le code]

Masque à bec[3]

La culture djimini est l'une des plus anciennes de Cote D'Ivoire . le peuple djimin est parmi les premiers arrivés sur le territoire Ivoirien. Ce peuple va beaucoup souffrir et sa culture influencee par le mouvement d' arrivee des autres peuples (Baoulé, Malinké, Abron etc..). Les djimini connaissant, l'art du fer et du bois vont faire face à ceux qui leur déclarent la guerre. Ils vont perdre une bonne partie de la population qui va s'évader, aujourd'hui ils sont seulement a 1% de la population ivoirienne. les djimini ont reussi à extendre leur culture dans le domaine de l' art chez les Akan. Ils ont une culture défensive à tel point qu'ils sont partis avec les Andoh de Prikro et les Taguana pour défendre la population dans la zone de l'actuel Togo et du Benin .Le djimini est animiste au départ , Il se confie aux objets d'art , Rivières, montagnes., roches, le soleil, etc. les djimini ont une éducation dans la forêt sacrée comme les autres sénoufo qui est obligatoire a tout adolescent mâle, cette éducation est militare ,sociale, et spirituelle.Le djimini forgeron va au-delà des autres, grâce à sa connaissance du fer il est au centre de la société, Il fournie les outils de travail aux cultivateurs , des armes de chasse aux chasseurs et aux guerriers djimini. Le forgeron djimini adore son enclume sutout avec le chien qui est un animal spirituel pour lui.Les djimini dans leur ensemble croient au jugement spirituel de leur enclume encestrale.La cérémonie de sortie de l'étudiant de la forge en pays Djimini est spéciale et individuelle.; parce qu'elle est pleine d'activités de danses ,d'évocations des ancestres de l'étudiant, et de farouche travail.En effet l'étudiant se voit nanti de tous ses outils profesionels ce même jour y compris les enclumes sacrées en guise de diplôme et de matériels de travail.En général, le Djimini n'est pas porteur d'or bien que connaissant sa valeur. Il trouve que le fer est beaucoup utile pour sa survie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Bibliothèque du Congrès [1]
  2. (en) Fiche langue (code «dyi») dans la base de données linguistique Ethnologue.
  3. Museum Rietberg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mamadou Coulibaly, Musique et vie sociale chez les Djimini (Côte d'Ivoire), Université François Rabelais, Tours, 1988 (thèse de doctorat de Sociologie)
  • Norbert Charles Ouayou, La production céramique Mangoro et Djeli dans le pays Djimini, Université Paris 1, 1983, 287 p. (thèse de de 3e cycle d'Ethnologie)
  • Jean-Claude Thoret, Les Jeunes djimini : essai sur la dynamique des groupes de jeunes, École pratique des hautes études, Paris, 1973, 340 p. (thèse de 3e cycle)
  • Encyclopedies de Niangoran Boua (Universite D'Abidjan).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :