Djiminis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Djiminis constituent l'un des 60 peuples de Côte d'Ivoire. Installés dans la région de Dabakala, à l'est du pays, ils représentent 1 % de la population totale, soit environ 125 000 personnes.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources, on observe quelques variantes : Djimini, Djiminis, Dyimini, Gimini, Jimini[1].

Langue[modifier | modifier le code]

Leur langue est le djimini, une langue sénoufo dont le nombre de locuteurs était estimé à 95 500 en 1993[2].

Culture[modifier | modifier le code]

Masque à bec[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Bibliothèque du Congrès [1]
  2. (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue
  3. Museum Rietberg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mamadou Coulibaly, Musique et vie sociale chez les Djimini (Côte d'Ivoire), Université François Rabelais, Tours, 1988 (thèse de doctorat de Sociologie)
  • Norbert Charles Ouayou, La production céramique Mangoro et Djeli dans le pays Djimini, Université Paris 1, 1983, 287 p. (thèse de de 3e cycle d'Ethnologie)
  • Jean-Claude Thoret, Les Jeunes djimini : essai sur la dynamique des groupes de jeunes, École pratique des hautes études, Paris, 1973, 340 p. (thèse de 3e cycle)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :