Diwan al madhalim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. Testez votre navigateur afin de vérifier qu'ils s'affichent correctement. En cas de problème, consultez la page d'aide à l'affichage des caractères Unicode.

Diwan al madhalim
Situation
Création
Type Office de l'ombudsman
Siège Rabat, Maroc
Langue Arabe
Organisation
Personnes clés Mohammed VI

Le Diwan al madhalim (littéralement « bureau des doléances » ; en arabe : ديـوان المظالم [dīwān al-maẓālim]) est une institution concernant les administrations du Maroc, « équivalent » de l'office d'un ombudsman ou du défenseur des droits en France, qui a existé de 2001 à 2011 ; elle a été remplacée par l'Institution du médiateur.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Selon Ibn Khaldoun, le mot divan viendrait du persan (dīwān ﺩﻳﻮﺍﻥ : registre ; administration)[1]. Il passe à l'arabe au VIIIe siècle (dīwān ﺩﻳﻮﺍﻥ : recueil (de poèmes) : administration), et au turc au XIVe siècle (divan : recueil de poème ; sofa; administration). Le divan est popularisé en France au XIXe siècle, alors qu'il meuble les salons arabes et turcs depuis longtemps[2]. Le sens de recueil de poèmes est celui qu'a repris Goethe en 1819 dans le titre de son ouvrage « Le Divan occidental-oriental » (West-östlicher Divan).

Histoire[modifier | modifier le code]

L'historique rappelle l'existence d'un vizir des chikayat (chicanes) et des madhalim (disputes et doléances) [3]

Créé en 2001[4], cette institution a laissé place à l'Institution du médiateur du Royaume en 2011[5].

Walis al madhalim[modifier | modifier le code]

Le wali al madhalim (walīy al-maẓālimولي المظالم) était le titulaire de la fonction, soit l'« équivalent » de l'ombudsman. Le système mis en place était du même type que celui du médiateur de la république en France.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ibn Khaldûn raconte une anecdote expliquant à son sens l'origine perse du mot divan dans Le livre des exemples, Éd. Gallimard, La pléiade (ISBN 2-07-011425-2), Muqadima III; xxxii, p. 550 reprise dans Muqaddima V; xxxii, p. 830. Le roi perse Khosro Ier admirant le travail de ses secrétaires, aurait dit d'eux « ils sont fous (en persan : dīwāneh ديوانه) » ou « ils sont des démons (en persan : dīw ديو) »
  2. étymologie de diwan
  3. historique du diwan al madhalim
  4. N. L., « Diwan Al Madhalim : Le détail du fonctionnement », L’Économiste, Casablanca, no 1164,‎ (lire en ligne)
  5. M. C., « Le médiateur remplace Diwan Al Madhalim », L’Économiste, Casablanca, no 3490,‎ (lire en ligne)
  6. Wali Al Madhalim, M. M'Hamed Iraki, a reçu, lundi à Rabat, le président du parlement finlandais, M. Paavo Lipponen

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Mazalim

Liens externes[modifier | modifier le code]