Discussion:Rio de Janeiro

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]


Divers[modifier le code]

GASPAR DE LEMOS est le preimere navegateur de la Baia da Guanabara et non autre personne.

  • Concernant le paragraphe "Favelas", je ne suis pas d'accord avec la seule justification Par manque de logements sociaux, qui est plutot un argument "politicien".

La réalité est complexe :

L'arrivée massive d'immigrants fuyant notament la sécheresse du Nordeste brésilien, additioné aux immigration internationales et a un taux de natalité important : on provoqué une augmentation massive d'habitants. Il ne faut pas oublier la croissance phénoménale des villes du brésil: - Rio en 1950 : 2,9 millions (Paris : 5,5) - Rio en 1975 : 8,9 millions (Paris : 9,2) Soit pour Rio 306 % d'augmentation et 167 % pour Paris ... et Paris connait aussi des problème de ghetto urbains ...

Les constructions des grandes villes du brésil n'ont pu suivre une telle augmentation de la population, malgrès des politiques volontariste comme par exemple, des encouragement fiscaux pour la verticalisation (construction de tours), la vente des logement sociaux aux habitants pour en financer de nouveaux, ... Le pays reste aujourd'hui en déficit de constructions, malgrès les tres nombreux programmes de constructions, si vous vous rendez au brésil vous pourrez le constater.

Autre point typique des favelas et le comportement de certains qui construisent volontairement dans des zones non permises (ie future tracé de route, ...), et attendent une expatriation avec l'indemnité qui correspond ... (je l'ai vu de mes propres yeux!)

Il y a encore plein d'autre raisons, mais il je ne vais pas en faire un roman :-)

En conclusion, l'arrivée massive a créé le déséquilibre et donc la pauvreté et les favelas ... Pmoulin 10 fev 2005 à 16:03 (CET)

Eu conheço Rio (não todo…). Je suis d'accord avec toi qu'un phénomène aussi important que les favelas ne peut pas avoir une cause unique. Et je comprends le pb de la croissance démographique difficile à maîtriser, avec les naissances et les arrivées massives d'immigrants. J'ai reformulé, c'est certainement perfectible. Gwalarn 10 fev 2005 à 19:07 (CET)
obrigado :-) excuse-moi je m'emporte un peu, car on vois/entend dans la presse tellement de clichés sur le Brésil que j'essaye dans ma modeste contribution de ne retenir que les faits :-) Pmoulin 10 fev 2005 à 22:24 (CET)
Sur l'origine du mot carioca, ce qui j'avais appris est qu'il viendrait du tupi : cari - blanc, et oca - maison, carioca serait maison des blancs

Refonte entière de l'article[modifier le code]

Je crois que l'article sur cette magnifique ville qu'est Rio de Janeiro a besoin d'une véritable refonte. Je me charge de la section sur l'histoire et la géographie. Je continuerai le reste dans les prochaines semaines.-- YoungPadawan 18 janvier 2006 à 06:55 (CET).

Proposition d'article de qualité refusée le 20 août 2006[modifier le code]

Cet article a été proposé comme article de qualité mais a été rejeté car ne satisfaisait pas les critères de sélection dans sa version du 20 août 2006 (historique).
Si vous désirez reprendre l'article pour l'améliorer, vous trouverez les remarques que firent les wikipédiens dans la page de vote.

Centre culturel du pays ?[modifier le code]

À part les théâtres de violence et les Cariocas, y a-t-il quelque chose d'autre ?

Bravo pour l'article c'est du beau travail: essaie de mettre l'accent sur: São Conrado et non pas Sao conrado... Bravo

R: Oui, il y a "quelque chose d'autre"...

Rio est le plus important centre culturel du pays, car lá on trouve des instituitions, personages, des traditions et d'autres élements originels, crée ou modifiées a la "façon brésilienne", que faisent l'histoire culturel du pays:

- La tradition musical du Samba, qu'a des echos dans plusiers états du Brésil; - Les "Escolas de samba", que faisent a chaque Carnaval "le plus grand spetacle du monde" et que son le grand symbole du pays devant le monde; - La tradition musical de la Bossa Nova, du "choro"; - L'Academia Brasileira de Letras et les plus anciénnes et improtantes maisons d'édition litteraire; - L'histoire des plus importantes écrivains brésiliens, presque tous ont vécu au Rio; - Des symboles qu'identifient le pays au monde, comme la statue du Cristo Redentor, Maracanã, Pão de Açúcar; - Le Théatre Municipal, le plus importante du pays; - Le Musée National des Beaux-Arts; le Musée National (sciences naturelles); le Musée d'Art Moderne; le Musée Historique National; la Bibliotheque Nationale (...) - La siége de TV Globo que (pour le bien ou pour le mal...) est la plus importante du pays et dit, a travers de ses "novelas" (un autre "product d'exportation" brésilien) les modismes et les façons d'être du pays; - Le destin le plus cherché du tourisme; - ...

Il est évident que le Brésil a des autres "centres cultures", en particulier Salvador (Bahia). Mais Rio est le plus important.

Introduction à reprendre[modifier le code]

Je n’ai lu que l’introduction, elle a manifestement été écrite par un non francophone. Certaines phrases sont presque incompréhensibles… Je n’ai pas le courage de m’y atteler, mais si quelqu’un a de la bonne volonté… --84.97.242.49 (d) 21 novembre 2010 à 21:18 (CET)

Phéniciens[modifier le code]

J'ai pris la liberté de supprimer les élucubrations sur de prétendues traces de civilisation Phénicienne sur la Pedra da Gavea. A moins de sources scientifiques fiables et vérifiables, ce texte n'a rien à faire dans un article encyclopédique.

"Rio" le fim.[modifier le code]

Ce dessin animé a été réalisé en 2011 par Carlos Saldanha avec l'aide Anne Hathaway, Jesse Eisenberg et Will.I am. Blu, un perroquet bleu d’une espèce très rare,un jour un homme nommé Tulio vient et explique a Linda que son petit perroquet est le dernier mâle de son espèce et qu'il doit aller s'accoupler avec la dernière femelle(Perla) .Il quitte donc sa petite ville dans le Minnesota pour s’aventurer au cœur des merveilles exotiques de Rio de Janeiro.Tout en sachant qu'il ne sait pas voler! l’aventure grandiose qui l’attend au Brésil va lui faire perdre quelques plumes ! Heureusement, ses nouveaux amis hauts en couleurs sont prêts à tout pour réveiller le héros qui est en lui, et lui faire découvrir tout le sens de l’expression « prendre son envol ».

(Pour Jeanne et Romane ) #héhé