Discussion:Pyrolyse

    Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
    Autres discussions [liste]
    • Admissibilité
    • Neutralité
    • Droit d'auteur
    • Article de qualité
    • Bon article
    • Lumière sur
    • À faire
    • Archives
    • Commons


    La pyrolyse réservée aux composés organiques ?[modifier le code]

    IUPAC ne fait état en aucun cas de ce que le terme de pyrolyse soit réservé aux composés organiques (voir [1]). Ne serait-il donc pas adéquat de modifier la définition du début de l'article ? --Swannp

    Pyrolyse[modifier le code]

    Pyrolyse = décomposition (spontanée ? cinétique ?) d'un produit (organique ?) lorsqu'il est dans une plage de température suffisante (300 à 800°C) , sans combustion (oxydation) ? réaction exothermique, sauf séchage connexe éventuel qui est endothermique ...

    La question est (pour moi) de savoir si la réaction de pyrolyse est exothermique (ou pas), auquel cas elle est auto-entretenue (sauf produit initialement trop humide) : le niveau de température permet d'atteindre un niveau (énergie d'activation) permettant la lyse, et il ne s'agit alors pas d'une décomposition par apport de chaleur, mais par le niveau de température atteint, ce qui est très différent. Si la réaction de lyse était par contre endothermique (ce que je ne crois pas), il faudrait une part d'oxydation pour fournir a chaleur de la lyse, comme cela se passe en combustion. Alors oui, il faudrait un apport de chaleur. Mais confondre la chaleur (J) et le niveau de température (K) n'éclaire pas bien, je trouve.

    La question exo- ou endo-thermique permet de raisonner un point important : faut-il ou non apporter de la chaleur (ce qui est actuellement écrit), ou seulement initier la réaction ? Comme de confondre l'allumette et le brûleur gaz qu'on veut faire brûler (l'allumette c'est le petit chauffage initial qui crée les conditions de l'allumage, le brûleur serait ici la pyrolyse auto-entretenue une fois démarrée). Je comprends que le cas des produits humides est justement ambigü, puisqu'il faut aussi évaporer l'eau, et que la lyse exothermique n'est pas forcément suffisante pour cela ...

    J'admets d'avance que je puisse avoir tort, mais je n'ai pas trouvé la réponse de fond dans l'article actuel. Cordiales salutations. Jean Vasseur46@gmail.com