Discussion:Pierre Loti

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives


Ne serait-il pas utile d'aborder les thèses antisémites et arménophobes que Pierre Loti a développé au cours de sa vie d'écrivain et de voyageur (ne serait-ce que pour se faire une idée un peu plus précise du personnage...)?

Homosexualité[modifier le code]

Il faudrait éviter de passer sous silence la dimension homosexuelle de la vie et de l'œuvre de Loti. Celle-ci est niée par sa famille, mais cette dernière s'est livrée à une épuration et à une sélection de ses papiers personnels, ce qui prouve bien qu'elle a tout fait pour que certaines vérités du personnage soient tues. Si je ne me trompe, Aziyadé ressemble de ce point de vue à l'oeuvre de Proust, puisqu'il ne s'agirait pas d'un amour hétérosexuel, mais d'un amour homosexuel déguisé. Le procédé consistant à cacher l'homosexualité des hommes célèbres ne se limite d'ailleurs pas à Pierre Loti et l'on pourrait citer d'autres exemples de destructions d'archives permettant ensuite aux historiens officiels de présenter une version orthodoxe, mais faussée.

Sur l'aspect de l'homosexualité, il faudrait compléter le paragraphe qui lui est consacré. jbdepradines 5 août 2007 à 00:49 (CEST)

Georges Clemenceau, qui le reçut vers 1920 à Saint-Vincent-sur-Jard (Vendée) s'est férocement moqué de lui à ce sujet. (Gilbert Prouteau, "Le dernier défi de Georges Clemenceau", éditions France-Empire, 1979, p. 45 à 47).

Comme me le disait une amie issue d'une vieille famille de la bourgeoisie locale : "Vous savez, les rochefortais ne sont pas particulièrement fiers de Loti, mais ils n'aiment pas qu'on le chahute ! ".

Ph.BOURDET, 5/01/12008.

la maison de Pierre Loti[modifier le code]

Le musée Pierre Loti est situé dans une maison dont la façade parait au premier abord austère et banal de la ville de Rochefort. Il faut savoir que ce musée est en réalité la maison natale de Pierre Loti. Julien Viaud alias Pierre Loti en littérature passa une grande partie de sa vie à voyager à travers le monde et à collectionner différents objets pour transformer sa maison natale en un lieu théâtrale où il organisait des fêtes mémorables. Il conviait les célébrités de son époque à des fêtes costumées chinoises ou médiévales dont il était le maitre du jeu.

Ainsi en visitant cette maison on se plonge dans l’atmosphère surréaliste de Pierre Loti, et on se prend au jeu de cette maison qui semble s’animer à nouveau au rythme des anecdotes et des histoires contées par le guide. On traverse une petite salle aux murs recouverts de draps rouges dans laquelle toute la famille se réunissait autour de la cheminée pour écouter des histoires, un salon renaissance, une salle médiévale ornée de tapisserie et d’un escalier monumental, une salle de château, une mosquée avec des tombes fictives, un salon turc…

En résumé, je dirais que cette maison nous plonge dès les premiers instants dans un monde extraordinaire où on a peine à croire ce que l’on voit. On se prend au jeu de ses salles surprenantes qui semblent revivre sous nos yeux et qui nous font revivre la folie de cet homme passionné de décoration et de voyage.

Pour moi qui ai visité cette maison plusieurs fois c’est à chaque fois avec le même émerveillement et avec le même plaisir que j’arpente ces lieux en compagnie de guides de qualité.Roulio 10 2 mai 2007 à 10:37 (CEST)


Profitant de mes vacances je me suis rendue à Rochefort et j'ai eu la chance de pouvoir visiter la Maison de Pierre Loti. Ce fut un moment d'émerveillement, le monde crée par Pierre loti est véritablement extraordinaire. Suite à cette visite je me suis documentée sur le sujet et j'ai appris à connaitre cet homme qui s'est evertué à transformer sa maison natale. En effet on a l'impression d'entrer dans un autre monde. En lisant quelques uns de ses livres, j'ai ressenti à la lecture de certaine description de lieu, la même émotion que j'ai pu avoir en visitant sa maison. Aujourd'hui, une question me reste, cette maison peut-elle être considérée comme un musée? Un musée est classiquement un endroit où est conservé et mis en valeur une collection d'oeuvre d'art. Il est vrai que cette maison rassemble des oeuvres d'art, mais sans un guide, on ne peut comprendre l'importance et la valeur des objets présentés. On ne trouve aucun cartel, aucun petit panneau d'information. On peut donc se demander si cette maison est un véritable musée ?Miellette 6 mai 2007 à 09:03 (CEST)
Effectivement, utilisation peut être abusive du terme musée. Ce serait plutôt un lieu de conservation ? -Semnoz 8 mai 2007 à 10:23 (CEST)
Je pense en effet que le terme musée est parfois employé abusivement, mais dans ce cas, il est difficile de répondre car les objets qui sont exposés ont (pour certain) une grande valeur, comme par exemple les tapisseries, que l'on peut voir dans la salle de l'escalier monumental, qui sont de véritable chefs-d'oeuvres. Donc je pense que cette maison peut prendre partiellement le l'appelation de "musée" puisqu'on y présente des Oeuvres d'art !!!Miellette 8 mai 2007 à 10:57 (CEST)


Il est vrai qu'il n'est pas forcement évident de définir ce lieu comme un musée ou une maison...j'ai eu cette étrange impression que Julien Viaud (alias Pierre Loti) allait à chaque instant sortir de la salle suivante déguisé comme il avait l'habitude de faire! J'aime ce lieu pour ce coté vivant et naturel. Aucune vitrine, aucun éclairage particulier...tout porte à croire que ce lieu est encore habité!

Par ailleurs, il est difficile de savoir si ce lieu respect réellement l'esprit du passé puisque ces enfants ont fait du tri dans ces affaires... J'aime ce lieu pour cette idée que chaque personne va ressentir des choses différentes à travers chacune des pièces. Que l'on aime ou non on ne peut pas rester insensible à l'imagination débordante de cet "vieil enfant"!

N'hésitez pas à nous faire part de vos sentiments et votre point de vue sur ce lieu!Roulio 10 9 mai 2007 à 16:19 (CEST)

Salut, j'ai aussi visité ce musée il y a quelques années. Musée ou pas, en tout cas c'est un lieu magnifique chargé de magie. On traverse le monde arabe, l'époque des châteaux forts, de la renaissance...les lieux et les époques de rêves d'enfants!!!
Ce lieu m'a marqué et je pense avoir marqué ce lieu!!! Les guides se souviennent surement de mon passage d'ailleurs! En effet, j'étais plus jeune et je le visitais avec mes parents un été...or la chaleur extérieure ajoutée au fait que nous étions une douzaine dans une petite salle ont fait que je me suis évanoui! C'était dans la chambre de Pierre Loti et en tombant mon visage a tapé contre la table du centre de la pièce (celle ou se trouve la main de bronze). Mon père, médecin ma recousu dans le musée! Heureusement, en dehors de quelques points, il y a eu plus de peur que de mal.
Vous pouvez imaginer que pour moi ce lieu évoque beaucoup de souvenirs!Arno17 10 mai 2007 à 22:55 (CEST)

Nom des villes[modifier le code]

Ne devrait-on pas n'employer qu'un seul nom pour une même ville, ici Istambul? C'est en effet le nom "francophone" de la ville, Stamboul étant le nom turc peu employé en français, et Constantinople est l'ancien nom (de même que Byzance). En attendant, je ne modifie pas pour le moment. 83.198.149.116 17 août 2007 à 19:51 (CEST)

Au temps pour moi, j'ai vérifié sur la page Istanbul et les infos trouvées sur internet hors Wikipedia se sont révélées être partiellement fausses. Istanbul est le nom turc, mais le nom dans les correspondances officielles (diplomatiques, etc.) est resté Constantinople (sous sa forme "turquisée") jusque dans les années 1920. Istanbul est la forme turque, Istamboul une transcription française quelque peu désuette, et Stamboul n'est plus employé depuis le XIXe siècle (de plus, cela ne désignait qu'un quartier de la ville alors appelée Constantinople). Pour preuve une intervention dans la page de discussion sur Istanbul :

le nom de "Constantinople" a été utilisé officiellement jusqu'en 1926 (cf. Philip Mansel, Constantinople, Le Seuil, Paris 1997, p. 424) . Les Turcs appelaient la ville "Istanbul", "Der-i Sa'adet" ou "Islambol" entre eux, mais utilisaient "Konstantiniyye" dans les correspondances diplomatiques, sur les monnaies et dans la plupart des documents officiels. Le nom "Constantinople" est le seul qui a été en usage chez les francophones jusqu'aux années 1920. C'est le seul que connaissait la poste, par exemple. Le nom de "Stamboul" était réservé, dans l'usage français, à un quartier de la ville. Bref, on écrivait "Constantinople", comme on l'a toujours écrit en français jusqu'en 1926.

83.198.149.116 18 août 2007 à 14:03 (CEST)

Un petit peu d'arménophobie[modifier le code]

Pierre Loti était malheureusement un petit peu arménophobe, à force de faire l'apologie de l'Empire ottoman et de l'ottomanisme… Voir du PanturquismeDorianb 20 août 2007 à 21:54 (CEST)

Les sources sur l'homosexualité de Pierre Loti me paraissent bien mince et semble davantage relever de ce courant fort peu scientifique qui cherche à faire de tout personnage historique, un homosexuel. C'est d'autant plus surprenant que son penchant pour la gent féminine ne faisait pas mystère à l'époque. Il est également surprenant que l'auteur de cette thèse ne mentionne pas que Loti se maquillait ! Vouloir en faire un homosexuel, y consacrer l'essentiel de l'article et ne pas y faire allusion laisse de fameux doutes sur la pertinence... source : un article de Guy Breton paru dans le magazine Historama juin 1975, n°283 Toujours selon l'article que je cite en source, il serait bon de citer certaines autres caractéristique du personnage : sa foi chrétienne (à dix ans, il déclara vouloir être martyr), son gout pour la mystification, le déguisement et la plaisanterie (les anecdotes ne manquent pas). Il serait bon encore de rajouter le mot de Guitry : "Vivait jadis un écrivain que l'on admirait tellement, dans son pays, qu'une escadre l'accompagnait, quand il faisait le tour du monde". L'arménophobie au prétexte d'aimer la Turquie, allons donc et consacrer un roman à une circassienne. Restons sérieux.

L'aventure avec une bohémienne qui campait près du château de La Roche Courbon a donné lieu à l'idée d'un enfant caché, René Viaud, qui a été retrouvé abandonné sur un banc dans un parc alentour avec pour seule indication son nom et prénom. Il se peut donc qu'il y ait une descendance inconnue qui soit ma propre famille (pour la source de mon information) puisque René Viaud n'est autre que mon arrière arrière grand papa. --81.252.22.130 (discuter) 6 février 2014 à 11:46 (CET)

A mon avis, ce qui est encore moins scientifique, c'est ce courant qui, depuis des lustres et des lustres, cherche à tout prix à cacher l'homosexualité de tout personnage historique. C'est un courant aux racines bien plus profondes, qui sait si Gide ou Proust n'ont pas eu en leur temps, leur biographe nieur d'homosexualité ? Si vous êtes, comme vous le prétendez, de la famille, vous êtes donc fort bien au courant de l'épuration des papiers personnels de l'Académicien. Epuration dont on ne voit pas le moins du monde quel but elle a visé... :) Ou plutôt, on ne le voit que trop bien. 83.112.27.86 (discuter) 12 juillet 2014 à 22:58 (CEST)

Beaucoup d'antisémitisme[modifier le code]

Je me propose d'écrire une petite section référencée sur l'antisémitisme virulent de ce triste personnage--Gerard-emile (discuter) 10 novembre 2014 à 17:46 (CET)

Bonjour Notification Gerard-emile :, il me semble qu'une simple citation de Loti reste une source primaire, qui n'est pas admissible. En effet, n'étant pas contextualisé, elle ouvre la porte à toutes sortes de manipulations possibles. Il faudrait une source analysant l'«antisémitisme» de Pierre Loti. Cordialement, Pritanix (discuter) 10 novembre 2014 à 20:14 (CET)
Bonjour, j'ai modifié le passage en retirant une grande partie de la citation, copiée-collée. J'ai extrait des passages particulièrement significatifs et ajouté un commentaire extrait d'un des sites cités. Si vous voyez d'autres courts extraits utiles, n'hésitez pas à les ajouter. Mais il me semble que l'ensemble du texte est disproportionné par rapport à l'article. Cordialement, Pritanix (discuter) 11 novembre 2014 à 15:09 (CET)

Pierre Loti, peintre de la Marine.[modifier le code]

En consultant "Carnet de voyages des peintres de la Marine" (édition Ouest France 2002) de François Bellec de l'Académie de Marine, j'y ai vu 3 dessins à plume de Pierre Loti : "Entrée de la case du vieux chef-Ile de Pâques", "L'île de Pâques (scène imaginaire)" et Rapa nui ou l'île de Pâques"". Je n'ai pas vu dans l'article la mention que Pierre Loti était peintre de la Marine. Puis je l'ajouter ? Cordialement.Maurice47 (discuter) 7 octobre 2014 à 13:42 (CEST)

Modification/Œuvres[modifier le code]

Je suis désolé mais je ne parviens pas à mettre à jour la liste des Œuvres en format 'Colonnnes' sans modifier la note en bas de page n°29 qui devient une note n°3 chaque fois que j'essaie d'ajouter des œuvres.

Je cherche à ajouter ces publications récentes :

  • n.d. : Journal intime 1887-1895, tome III, éd. Alain Quella-Villéger, Bruno Vercier (Les Indes savantes, Paris, 2012)[1]
  • n.d. : Journal intime 1896-1902, tome IV, éd. Alain Quella-Villéger, Bruno Vercier (Les Indes savantes, Paris, 2016)[1]
  • n.d. : Journal intime 1903-1913, tome V, éd. Alain Quella-Villéger, Bruno Vercier (Les Indes savantes, Paris, 2017)[1]

Je ne comprends pas non plus pourquoi c'est indexé sous "n.d." (selon le modèle des deux tomes précédents) plutôt qu'en reprenant l'année de publication comme pour les œuvres précédentes...

Cette mise à jour parait importante mais je n'ose la faire en brisant la référence de la note en bas de page... Si quelqu'un peut m'aider...

  1. a b et c Édition intégrale critique par Alain Quella-Villéger et Bruno Vercier.