Discussion:Montréal (Aude)

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Que vient faire Arzens à la page Montréal ? Les gens d'Arzens ont appartenu au Comté de Foix et nous, les Montréalais, à la Vicomté de Carcassonne. Nous n'avons jamais pendu aucun des leurs aux Justices puisqu'ils n'étaient pas de notre ressort judiciaire. Qu'ils continuent à aller se faire pendre ailleurs. Où sont les historiens d'Arzens pour donner la réplique ? J.B.

Élimination nom occitan[modifier le code]

Pourquoi éliminer le nom occitan? À mon avis le interwiki ne suffit pas puis que l'occitan n'est pas une langue étrangère. --Jdequadras 5 juillet 2007 à 19:41 (CEST)

Je pense que ça n'a pas sa place dans l'introduction, mais plutôt dans étymologie par exemple, car entre parenthèse on ne comprend pas d'où cela provient surtout lorsque l'on n'est pas français. Il faudrait plutôt faire des phrases. --Pinpin 5 juillet 2007 à 20:46 (CEST)

A propos du nom occitan, il viendrait de Auch, qui fut la capitale de l'Occitanie à une certaine époque. La langue d'Oc, qui doit se prononcer tout simplement "langue d'o", n'a rien à voir avec l'Occitanie. Montréal est la frontière ouest "des Espagnes" wisigothiques. En réalité, il y a beaucoup de confusion sur les mots car ils ont désigné des réalités successives. Au XIII° siècle, Alphonse de Poitiers n'avait pas besoin d'interprète pour discuter avec le comte de Barcelone, il existait un vaste espace linguistique commun. De plus la langue connaissait une multitude de variations locales, l'Occitan n'existait pas en tant que langue, c'était plutôt un "parler roman". De plus, à Montréal, existait un parler propre, "Le Parler de Montréal", qui est une curiosité linguistique et que le Chanoine Sabarthès a mise en évidence. J'ai publié une étude sur ce sujet dans "Contribution à l’Histoire de Montréal", aujourd'hui épuisé. J.Bourdil. J'ajoute que le nom de Montréal est traduit du texte latin de des Vaux de Sernay. Il n'avait pas l'oreille musicale de la région aussi entre ce qu'il a entendu et traduit par Mons Regalis, il y a peut être une marge. J'y voit aussi une forme d'appropriation politique. Les chroniques du temps donnent Monteroval, Monrial, Montéroual et c. A défaut d’autres éléments il est bien difficile de s'y retrouver.


Tableau des maires de Montréal

j'ai la photo du tableau de la liste des maires prise à la mairie de Montreal en mars 2010 si cela peut contribuer ...? Halogene

MONTRÉAL PROTESTANTE[modifier le code]

Le village a été un haut lieu protestant à la fin du XVIe siècle et début XVIIe siècle servant de lien entre les protestants de la Montagne Noire et de l'Albigeois et ceux du Lauragais et Pays de Foix .. Les huguenots de cette époque citent souvent Montréal parce qu'ayant trouvé les originaux cathares et occitans du colloque de 1206-1207. cf Michel Jas, Cathares et protestants, NPL 2011, p. 149-161.