Discussion:Memento (film)

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives


Je m'interroge sur la pertinence d'un synopsis aussi détaillé dans cet article. Peut-être serait-il intéressant de développer plus ce qui fait la particularité du film : sa complexité, son montage inversé et d'alléger le résumé qui dévoile intégralement l'histoire. Je vais tenter de m'y plonger... --Emmanuel 9 janvier 2006 à 16:33 (CET)

__________________________________________

Je me suis permis quelque remaniement de ponctuation, pour un synopsis qui en devenait inextricable. J'ai également ajouté l'élément "Chronologie" dans la rubrique "autour du film" . J'ai essayé d'être clair. J'espère que cela conviendra. [Matthieu, 28 mai 2006.]

Memento : un chef d'oeuvre !!![modifier le code]

Christopher Nolan est un génie !!! La manière dont il a monté son film est un chef d'oeuvre ! Memento est tellement génial que j'ai du le regarder plusieurs fois et à chaque fois j'en découvre... Le monter à l'envers pour expliquer les tenants et les aboutissants. Ce qui est formidable, c'est les différences entre chaques films de Nolan.

Joël de chez Nolan

Le synopsis[modifier le code]

A la fin du film, Teddy raconte ce qui est noté sur la page, mais rien ne nous dit que ce soit la vérité, il y a plusieurs compréhension possible, et ça fait partie de la force du film. C'est bête de résumer ça comme ça...

Sammy Jankis[modifier le code]

Sammy Jankis n'existe pas. Il a été inventé par Lenny après la mort de sa femme par refus d'acceptation de la vérité. D'ailleurs, la preuve c'est que Sammy Jankis est écrit en minuscule sur sa main et que les faits réels, il les écrit toujours en majuscule. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 83.228.166.41 (discuter).

Bonjour,
C'est un point de vue intéressant, mais il faut qu'il soit soutenu par une source de qualité (voir Aide:Sourcer). - Khayman (contact) 29 janvier 2009 à 15:08 (CET)

Conclusion?[modifier le code]

Je ne suis pas très d'accord avec la conclusion de l'artcle suivante : "Par vengeance ou refus d'accepter la réalité, Leonard s'arrange, avec ses polaroïds et des notes personnelles, pour se convaincre que l'assassin de sa femme est Teddy, de son vrai nom John Edward Gammell."

Je ne sois pas sur que ce soit un acte délibére de vouloir tuer le policier Teddy. Je pense qu'un des interet du film est justement de voir comment une simple annotation sur l'un des polaroids "Ne crois pas ses mensonges" peut amener le personnage principal à le tuer. On vois au fur et à mesure du film comment il se fait de plus en plus manipulé justement à cause de ces simples mots (alors qu'il les a écrits pour justement plus se faire mainpuler par le policier Teddy).

3/07/2008 — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 82.67.232.108 (discuter).

Bonjour,
Je crois qu'il ne faut pas oublier qu'à ce moment, en plus de noter de ne pas croire ses mensonges, Leonard note également la plaque d'immatriculation de la voiture de Teddy en spécifiant de la tatouer dans la série des faits (facts) concernant John G.
Il me semble indéniable que Shelby s'arrange délibérément pour penser que Teddy est John G..
- Khayman (contact) 5 juillet 2008 à 14:29 (HAE)


Je ne suis pas non plus d'accord avec ça "Leonard apprend de Teddy que sa femme a survécu au cambriolage, que c'était elle qui était diabétique, et que Sammy Jankins n'était pas marié et qu'il était un simulateur...". Leonard a un souvenir très clair (provenant d'avant l'accident) où il pince la cuisse de sa femme ; peut-être tire-t-il la conclusion qu'elle n'était pas diabétique au fait qu'elle n'avait pas de trace de piqûre. Asoamar (d) 26 juin 2009 à 12:36 (CEST)

Bonjour,
Justement, à mon sens, ce pincement s'inscrit dans la révélation. On le remontre à la fin, après les dires de Teddy, pour souligner que les souvenirs de Shelby sont reconstruits comme ce dernier a bien voulu les reconstruire. Il sème le doute, à savoir si c'était vraiment un pincement de cuisse où si c'était une piqûre d'insuline.
Mais bon, si vous avez une meilleure formulation pour le dénouement, n'hésitez pas ! - Khayman (contact) 26 juin 2009 à 16:26 (CEST)


Fait troublant, également : si Shelby veut se convaincre qu'il doit tuer Teddy, à la scène de la fin du film il aurait pu prendre note "c'est Teddy, tue-le", plutôt que de se lancer à lui-même un jeu de piste à partir de la plaque d'immatriculation... Mais bon, s'il avait fait ça, il n'y aurait pas de film. --Asoamar (d) 18 juin 2010 à 13:38 (CEST)

Interprétation[modifier le code]

Cela fait longtemps que je n’avais pas revu Memento, j’ai trouvé le wiki malheureusement assez pauvre. Le réalisateur n’a pas voulu offrir de vision simpliste sur la fin du film. Pour appuyer mes dires le réalisateur propose plusieurs interprétations audio, la vérité et le mensonge de Teddy d’après http://www.christophernolan.net/memento_dvd.php .

Le but n’est pas de savoir si telle ou telle affirmation de Teddy est vrai ou pas mais d’analyser l’état de confusion du personnage. Le film n’a surement pas de vérité, peut-être peut-on prouver que Teddy aux yeux de Léonard est un menteur tout au plus mais pas qu’il est réellement un menteur, d’ailleurs le réalisateur n’aurait pas proposé deux interprétations. La vérité n’est pas distinguable en raison de l’instabilité même de la mémoire mais aussi des conséquences de la mémoire dans la construction de l’identité du personnage. L’analyse de Liza Blake (disponible ici www.christophernolan.net/files/snapshots.doc en Anglais) me semble tout à fait pertinente et je pense qu’elle pourrait servir comme une aide pour la partie Interprétation du film. « Aborder à partir d’autant d'angles possible le film, et voir ce que la lumière de ces angles apporte à son interprétation»


Il suffirait de montrer les différents points de vue du film donné par le réalisateur dans ses commentaires audio (je n’ai pas les commentaires malheureusement). Faire comme-ci Teddy était un menteur puis faire comme-ci il détenait la vérité pour montrer enfaite la confusion du film (enlever les interprétations dans la première partie en ne laissant que l’information brute). Puis l’analyse des trois (ou plus) thèmes chers au film, interpénétrés les uns dans les autres. Le thème de la verité, de la mémoire et de l’identité. Biensur ce n’est qu’une proposition ;) — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Allusion (discuter).

wp:N'hésitez pas ! - Khayman (contact) 17 janvier 2010 à 04:21 (CET)