Discussion:L'Imaginaire

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

philosophie[modifier le code]

De nombreux textes de Platon, Hume, Marx, Nietzsche, Kant, Montaigne sont à écouter sur Librivox.

Pertinence de l'article dans le contexte[modifier le code]

Bonjour,

Bien que cet article soit intéressant en soi, je ne vois pas la pertinence de traiter de l'essai de Sartre de la sorte. À la limite ce texte aurait sa place dans l'article de L'être et le néant, mais dans cet essai, Sartre n'en est qu'au début de l'ébauche de ce que sera sa philosophie une fois accouchée; il est donc fort paradoxal de traiter de sa terminologie et de sa philosophie existentialiste aboutie dans ce cas. Dans L'imaginaire, Sartre ne parle pas encore de phénomène d'être ou de l'être du phénomène, etc. Cette perspective ontologique n'est pas directement abordée dans cet ouvrage.

--Jake 25 (discuter) 2 octobre 2015 à 08:25 (CEST)

Réponse[modifier le code]

l’imaginaire est mieux à lire que "l’être et le néant" qui utilise des tournures littéraires que certains passages de « cahiers pour une morale » ou « vérité et existence » m’ont livré. De plus cet article et son champ lexical sont là pour éclairer l’aspect imaginaire, quasi-romanesque de l’oeuvre de Sartre. On peut créer à partir de l’existentialisme une philosophie de l’imaginaire. En plus l’imaginaire est un livre assez court, Je voulais rétablir l’image mentale exclue du champ de la pensée par Platon (le mythe de la caverne) aussi. La dialectique est aussi une de mes priorités, dualisme, dialectique, néant contradictoire de l’en-soi (non son contraire genre d’antithèse). La réflexion hodologique, puis ontique, l’ontique est psychique -«  la psyché » était un titre probable de l’être et le néant-.Mon article a pour but de répondre à des questions comme : Transcender l’ontique vers l’ontologique (et même jusqu’à l’aperception), c'est penser des certitudes, il est certain que je m’irréalise, dans le cas de l’imagination. En est il de même lorsque je réfléchis de la perception d’une apparence vers l’ontique à l’aide d’autres réflexions, c’est à dire phénoménologique, ontologique, hodologique, psychologique, métaphysique. Est-ce que je m’irréalise encore ou vais- je me réaliser? vont-elles me permettre de me réaliser? Si oui, quelle est la réflexion qui changera la donne? N’étaient-ce que des coups pour rien? Un jour pt je changerai les titres qui ne font pas assez article avec une mise en exergue d’une phrase. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Alice99 (discuter), le 6 janvier 2016 à 21:08 (CET).

le continuum espace-temps[modifier le code]

le continuum espace-temps et le corps peut constituer un paragraphe intéressant. Le message qui précède, non signé, a été déposé par Alice99 (discuter), le 6 janvier 2016 à 22:28 (CET).

Rétablissement de la page[modifier le code]

Bonjour à tous et à toutes, j'ai fait quelques tentatives pour rétablir la qualité de cette page. J'ai procédé à une mise en page de l'article, pour ensuite introduire progressivement des informations pertinentes et vulgarisées sur le sujet. La section "résumé" est laissée vierge puisque mes connaissances et mes recherches bibliographiques ne s'étendent guère plus loin. Quant à la section sur Sartre et Husserl, j'ai tâché de reprendre les thèses soutenues par l'article scientifique je cite. Bien à vous --Azafreak.

Bonjour, c'est un bon travail. Bonne continuation sur WP. --Sidonie61 (discuter) 1 novembre 2016 à 00:33 (CET)

Une image ou des médias divers et variés, iraient bien à l’article. « esquisse d’une théorie sur les émotions » est à lire. Il y a toujours plus de recherche que d’intentionnalité en psychologie même si celle ci est phénoménologique. L’imaginaire appelle "l’appel" d’autres réflexions. Le contingent ou la pure absurdité est la nature de l’absence .--Alice99 (discuter)

l’imaginaire est une psychologie ou recherche phénoménologique[modifier le code]

L’imaginaire n’est pas l’image. Psychologie et phénoménologie sont des conceptions de concepts contradictoires. L’intentionnalité, nous révèle que "toute conscience est conscience de quelque chose". Dans le cas de l’image mentale de la pure contingence du monde (le monde n’a plus de sens). Le monde est néantisé. Et la psychologie nous révèle que "ne pas être serait encore être" ou dans le cas de l’image mentale, être absent--Alice99 (discuter) 5 novembre 2016 à 12:33 (CET)

Lectures, réflexions, arrêt de sa philosophie personnelle pour en lire une autre[modifier le code]

Sartre et Husserl n’a jamais existé, l’existentialisme est un humanisme . il aimait plus Simone de Beauvoire, mdr, d’ailleurs Simone de Beauvoire à un rôle majeur et quotidien, genre de philosophie du quotidien, elle lui a surement dit un jour , vous avez trop bu la réflexion épistémologique existentialiste traite de l’alcool et du savoir, la psychanalyse existentielle traite des assoiffés. Dans ses écrits sur l’épistémologie aussi, SB est présente. elle relisait les livres de Sartre aussi. Sartre est un philosophe de son temps, ses concepts sont des mots qui existent dans le dico de français comme la contingence, la facticité, la nécessité, le néant (on ne néantise pas le néant il est néantisé), l’appel est aussi un un concept. «  A tous moment je me réserve le droit de suspendre le cours de mes écrits philosophiques pour en consulter d’autres ». c’est dans l’être et le néant lorsqu’il y aborde la question de l’humanisme de sa philosophie. philosopher c’est penser par soi-même. et penser par soi-même c’est aussi penser avec les moyens du bord. Pour moi vous n’avez pas compris la différence entre la conscience, la conscience de soi, le conscient, le conscient de soi. La section sartre et Husserl n’a aucun sens pour moi une section sartre et simone B est surement plus intéressante ; quand à l’absence de pierre qui est avocat à rabat ou en allemagne il faut être justiciable ou aller nourrir son chat pour comprendre le texte --Alice99 (discuter) 5 novembre 2016 à 17:10 (CET)

psychologie phénoménologique[modifier le code]

C’est plus dans le sens de «  soleil noir » de Baudelaire que soleil brillant.--Alice99 (discuter) 5 novembre 2016 à 17:32 (CET)


Sartre n’a pas une doctrine. Epicure a une doctrine car il n’est pas fidèle  à sa propre philosophie il faut lire Epicure et ses dieux «  presse universitaire » . En conclusion moi je dirais plus que c’est la découverte de la contingence et de la facticité la nécessité est le concept du normal, bien fait. Bien que l’image mentale - que l’on nomme aussi création ex-nihilo-n'est pas une "sensation renaissante" argument par excellence des psy de son époque et la photo, le dessin, le tableau qui sont eux des créations ad nihilo ; Il y a des trompes l’oeil quand vous visitez des musées qui fonctionnent, la culture européenne n’a pas exclue l’image et la sensation même si l’observateur peut en faire les frais Oui l’exemple de charles 8 dans l’imaginaire n’est pas aussi pertinent que le trompe l’oeil «  Dos de tableau » (vais-je me faire accuser d’avoir retourné un tableau souvent hors de prix) sous la lumière qui lui convient ce que je pense c’est que dès que vous entrez dans un musée vous êtes dans une attitude imaginante c’est simple --Alice99 (discuter) 12 novembre 2016 à 21:02 (CET)

«  L’être et le néant » est un essai de PHENOMENOLOGIE ontologique. «  l’imaginaire » est un essai de PSYCHOLOGIE phénoménologique. Il faut revoir vos définitions votre article est une honte.

En plus les articles que vous citez sont juste, juste «  Sartre est phénoménologue » pour moi Sartre sait être phénoméniste aussi. (l’immédiat «  Données immédiates de la conscience   ou la spontanéité rapport de soi à soi)--Alice99 (discuter) 28 janvier 2017 à 11:49 (CET)

Pour moi, l’auteur a oublié, que Sartre, nous dit qu’il est très rare que nous produisions des images mentales il prend l’exemple du lecteur qui rêve sur un texte. l’ébullition de l’eau dépend aussi de la pression vous n’aurez plus rien pour faire infuser votre thé avant le centième degré en haute altitude --Alice99 (discuter) 28 janvier 2017 à 12:26 (CET)



l’imaginaire est une psychologie.[modifier le code]

 "Sartre propose une phénoménologie de l’imagination, nourrie de ses lectures de Husserl, auquel il emprunte sa célèbre notion d’intentionnalité de la conscience. Il étudie les caractères essentiels de l’image, en l’opposant au concept et à la perception, et montre que l’imagination est un signe qui révèle la liberté de l’homme."

Pour moi vous n’avez rien compris des essais de sartre. Pour Sartre, philosopher c’est penser par soi même. Il faut vous construire un exemple par vous-même. Vous ne pouvez pas vous servir de la tasse, de Pierre, de la pierre de fromage, de la table, de la chaise, du rouge. Et d’ailleurs comment comprendre le passage sur son opposition à la divisibilité infinie du temps sans avoir créer sa propre situation. Vous ne lisez pas un roman, Sartre ne vous raconte pas une aventure, il veut vous faire réfléchir, dialectiser durant la réflexion ontologique (il existe une dialectique existentielle dont Sartre en écrit quelques mots dans l’être et le néant et qui ne sera que développé dans les cahiers pour une morale c’est la réflexion pure et la réflexion complice), vous servir de votre intelligence durant le réflexion hodologique. Mais pour ma part je suis sur que Sartre à écrit qu’il n’y a pas intuition du néant. Alors votre phénoménologie de l’image mentale ou de l’absence est une aberration.--Alice99 (discuter) 5 mars 2017 à 10:10 (CET)

En effet pour l’image mentale et pour l’absence, nature (toute conscience est conscience de quelque chose) et essence (Ne pas être serait encore être) sont séparées d’où le dualisme de la psychologie phénoménologique ou le doublet contingence facticité, qui débouchera plus tard sur la dialectique durant la réflexion ontologico phénoménologique. Dualisme dialectique sont les sens de l' imperfection en générale.--Alice99 (discuter) 31 juillet 2017 à 11:52 (CEST)

Le marbre[modifier le code]

Platon dans un Hypias, débat sur le Beau, il nous dit c’est « l'or » qui rend les choses belles. Alors votre buste de marbre. Vous voyez un peu le niveau de votre réflexion. C’est une honte. La galette des rois c’est une journée, retirez votre couronne!

L’intentionnalité vise le marbre[modifier le code]

 «  Tout cela conduit à poser la thèse du caractère intentionnel de l'image. Par exemple : le buste de marbre dans un musée est extérieur à ma conscience, mais il vise un autre objet, également extérieur à ma conscience, soit l'image de Napoléon. »


Tout cela conduit à poser la thèse du caractère intentionnel de la sculpture. Par exemple : le buste de marbre du sacre de Napoléon dans le musée est une conscience, une idée de Napoléon en marbre Elle m’a révélé une autre conscience que celles que j’avais de Napoléon. Ma conscience ou conscience de soi ou Napoléon thématisé ou Napoléon pour moi ou Napoléon en idée, visait quand à elles, ou plutôt voulait ou essayait de cerner l’expression Napoléon en mauvaise posture c’est à dire Napoléon à la bataille de Waterloo, à St Hélène, ou Napoléon mettant fin à la révolution française.--Alice99 (discuter) 17 mars 2017 à 22:11 (CET)


«  Etre ; c’est être dans le monde. Si vous êtes au milieu du monde, vous êtes perdu. Extérieur= Ignorant. Et l’ignorant à ceci de fâcheux, c’est que n’ayant pas de connaissance , il s’en croit suffisamment pourvu.--Alice99 (discuter) 29 juillet 2017 à 07:59 (CEST)

Psychologie phénoménologique de l'imagination[modifier le code]

Je ne comprends toujours pas pourquoi avec un sous titre qui contient

 le mot psychologie

dans psychologie phénoménologique de l’imagination. On retrouve toujours les même erreurs dans les articles. Sartre proposerait une phénoménologie qui ne distinguerait ou ne mettrait même pas en rapport des termes comme

 l' intuition, l’immédiat, l'être, le non-être, l'essence, l'inessentiel, la raison, la contingence, la nature,l'existant, le phénomène et l’observation- 

et les diverses réflexions dont elles sont le développement.

 Est-ce que la géo-politique c’est de la politique? 
 la géopolitique a pour objet l'étude des interactions entre l'espace géographique et les rivalités de pouvoirs qui en découlent. […] elle est le terrain de manœuvre de la puissance locale, régionale ou mondiale. »5. L'approche géopolitique ne tente pas seulement de décrire et d'analyser des enjeux et conflits « objectifs », elle traite « de conflits relatifs à des territoires représentés, c'est-à-dire des territoires qui — pour ceux qui les habitent, qui les convoitent ou encore qui les décrivent — sont imaginés. 

--Alice99 (discuter) 12 août 2017 à 16:49 (CEST)