Discussion:Ernst Haeckel

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

Supression de la catégorie Athée[modifier le code]

Haeckel n'est pas du tout athée, étre évolutionniste n'implique pas être athée, ni matérialiste et être moniste n'est pas être athée, ni matérialiste. J'ai remplacé la catagorie "Philosophe athée" par celle de "Racilisme" Sebrider (d) 6 décembre 2010 à 16:27 (CET)

Haeckel nie le second principe de thermodynamique de Clausius-Carnot[modifier le code]

Cet article ne mentionne pas une grave erreur d'Haeckel. Ce dernier a nié le second principe de thermodynamique, ou entropie, aujourd'hui universellement reconnu, que l'on peut définir ainsi : Toute composition physique, chimique ou biologique, qui ne reçoit plus d’information, tend à retourner à son état le plus probable : la poussière, la dispersion.

Je cite Haeckel dans son ouvrage "Les Enigmes de l'Univers", à la page 262 : "L'éther est infini et incommensurable tout comme l'espace qu'il remplit; il est éternellement en mouvement. Ce motus propre de l'éther (qu'on le conçoive comme une vibration, une tension, une condensation,etc.), en réciprocité d'action avec les mouvements de la masse (gravitation), est la cause dernière de tous les phénomènes". Puis à la page 284 : "Le monde n'a pas plus commencé qu'il ne finira" [...] "La seconde proposition de la théorie mécanique de la chaleur contredit la première et doit être sacrifiée"

Haeckel "sacrifie", c'est-à-dire nie, pour des raisons philosophiques, une loi énoncée par énoncée Nicolas-Sadi Carnot en 1824, et démontrée expérimentalement par Rudolf Clausius, à partir de 1849. En disciple de Spinoza, il croit à un Univers éternel, thèse non démontrée par la science à son époque, mais principe philosophique largement partagé par ses contemporains, et en contradiction logique avec la loi de l'entropie. Plutôt que de reconnaître le bien fondé du second principe de thermodynamique de Clausius-Carnot, il préfère le "sacrifier", autrement dit le nier, pour sauver une position philosophique non confirmée, que la science actuelle a ruiné depuis. Nous savons depuis 1953 que l'Univers n'est pas éternel, qu'il a eu un commencement. La gravité de l'erreur d'Haeckel tient à ce qu'il n'agit pas en scientifique, mais de manière subjective.

Remarque : L'ouvrage "Les Enigmes de l'Univers" date de 1899 et par conséquent il est dans le domaine public. L'honnêteté intellectuelle m'oblige à citer des extraits de ce livre pour étayer mon raisonnement. Il ne saurait y avoir en aucun cas une quelconque démarche commerciale. Pour information un exemplaire des "Enigmes de l'Univers" est disponible à l'adresse Cf. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k299300z. Je ne saurai être tenu responsable de l'usage qui serait fait de cette adresse. --Frantz41 (discuter) 8 juin 2015 à 12:25 (CEST)

Les fraudes scientifiques de Haeckel[modifier le code]

D'après plusieurs sources disponibles sur Internet, il semble que les scientifiques sérieux d'aujourd'hui considèrent Haeckel comme un fraudeur.

On cite Michael Richardson, embryologiste à la St. George’s Medical School, comme ayant écrit:

« This is one of the worst cases of scientific fraud. It's shocking to find that somebody one thought was a great scientist was deliberately misleading. It makes me angry. What Haeckel did was to take a human embryo and copy it, pretending that the salamander and the pig and all the others looked the same at the same stage of development. They don't. These are fakes. » (Michael Richardson, « An Embryonic Liar », The London Times, 11 août 1997, p.14.

Sephen Jay Gould a écrit, après avoir qualifié certains dessins de Haeckel de frauduleux (« fraudulent ») :

« We should therefore not be surprised that Haeckel's drawings entered nineteenth-century textbooks. But we do, I think, have the right to be both astonished and ashamed by the century of mindless recycling that has led to the persistence of these drawings in a large number, if not a majority, of modern textbooks! » (Stephen Jay Gould, « Abscheulich!(Atrocious!), » Natural History, Mar. 2000, p. 42, 44-45.)

Voir citation plus complète dans Casey Luskin, « Revisiting Those Pesky Embryo Drawings », site Evolution News, 17 juin 2010, en ligne.

Comment se fait-il que notre article ne dit rien de cela ? Marvoir (discuter) 3 juin 2016 à 11:22 (CEST)