Discussion:Charles IV le Bel

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Intelligibilité et syntaxe[modifier le code]

Au paragraphe 1.4.5.5, nous lisons :

« Celle-ci en effet affiche ostensiblement une relation avec Roger Mortimer, l'ennemi juré du roi d'Angleterre et ses favoris les Despenser. Très vite, la « louve de France » et son amant s'allient dans le but de renverser ces derniers puis de prendre le pouvoir. »

En première lecture, c'est à peu près incompréhensible. En avançant dans le texte, on apprend à l'alinéa suivant que « Isabelle et Mortimer éliminent les Despenser » donc, a posteriori, on comprend que « ces derniers » désignaient les seuls Despenser (et non le roi d'Angleterre et ses favoris !). Incidemment, le verbe « éliminent » fait sens, même s'il laisse planer une ambiguïté (les Despenser ont-ils été occis, simplement écartés, emprisonnés ? un doute subsiste) ; en revanche, dans la première phrase citée, il est étrange de parler de « renverser » des favoris…

Quoi qu'il en soit, il apparaît donc que l'idée que voulait exprimer le rédacteur semble être que Roger Mortimer était l'ennemi juré à la fois du roi d'Angleterre et de ses favoris : sinon, la première phrase (franchement cocasse) aurait signifié qu'Isabelle affichait une relation avec Roger Mortimer (l'ennemi du roi) et les Despenser : goulue, la fille ! Mais alors, il manque une préposition… Bref : on pourrait proposer comme solution

« Celle-ci en effet affiche ostensiblement une relation avec Roger Mortimer, l'ennemi juré du roi d'Angleterre et de ses favoris les Despenser. Très vite, la « louve de France » et son amant s'allient dans le but d'écarter ces derniers puis de prendre le pouvoir. »


Au paragraphe 2 (réduit à une seule ligne), nous avons un enchaînement de deux phrases qui me semble fautif :

« Charles le Bel est parfois considéré comme le père de Thomas de La Marche (1318-1361), capitaine, né de Béatrice La Berruère. Il est plus vraisemblablement le fils naturel de Philippe VI de Valois. »

De nouveau, la grammaire française est impitoyable : cette succession de phrases signifie que Charles le Bel est vraisemblablement fils naturel de Philippe VI ! Ce qui est amusant, c'est qu'en l'occurrence il était facile d'exprimer correctement l'idée :

« Charles le Bel est parfois considéré comme le père de Thomas de La Marche (1318-1361), capitaine, né de Béatrice La Berruère. Ce dernier est plus vraisemblablement le fils naturel de Philippe VI de Valois. »

Pour une fois que le pronom démonstratif « ce dernier », habituellement tellement mal utilisé sur Wikipédia, avait sa place ! Notons d'ailleurs que l'histoire ne s'arrête pas là et que la page consacrée au dit Thomas de La Marche fait de celui-ci Clin d'œil le fils de Blanche de Bourgogne, et non de Béatrice La Berruère. Sans doute de surcroît eût-il été utile de préciser qui est (qui était) celle-ci (ou : cette dernière Clin d'œil. Bref : il y a encore du travail !

Lord O'Graph (d) 25 juillet 2013 à 20:56 (CEST)