Discussion:Bombyx du mûrier

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Une seule espèce ?[modifier le code]

"Bombyx mori est la seule espèce du genre Bombyx."

Faux : Bombyx mori n'est pas la seule espèce du genre Bombyx. Il existe aussi par exemple le bombyx de l'ailante et le bombyx du chène.

Merci pour votre message.
Le bombyx de l'ailante se nomme Samia cynthia (Drury, 1773) celui du chêne Lasiocampa quercus (Linnaeus, 1758).
Ils n'appartiennent donc pas au genre scientifique Bombyx mais à d'autres genres.
Par contre, ils portent le même nom en français (ou nom vernaculaire) ce qui peut être trompeur. Le cas n'est pas rare, l'ortie urticante se nomme Urtica dioica et l'ortie blanche Lamium album. Ce nom d'ortie renvoit ici aussi à deux plantes n'appartenant même pas à la même famille. Ce qui démontre que seul le nom latin permet de décrire précisement de quelle espèce on parle, ce que ne permet pas le nom en français (ou nom vernaculaire).
C'est pour cette raison que j'ai donc supprimé votre ajout sur l'article.
Bonne journée.--Valérie 21 septembre 2005 à 08:59 (CEST)

Bombyx mandarina semble être un nom binominal, ce qui voudrait dire que son genre est Bombyx aussi ( ce qui est confirmé par la "peut être" hybridation, dans le monde animal cela veut dire espèces très proches... ). Ceci semble être confirmé sur la page anglo-saxonne du Bombyx mandarina, le genre Bombyx serait constitué à ce jour seulement de ces deux espèces.

ver à soie ou sériciculture??[modifier le code]

"Elle se transformera en chrysalide. Elle est ensuite bouillie pour tuer la chrysalide et faciliter le filage de la soie. La chenille elle-même est souvent mangée"

C'est un peu systématique! Il me semble que l'article parle de l'animal et non de son utilisation par l'homme, même si le ver à soie n'existe pas à l'état sauvage... Il serait plus juste de parler du papillon (quand il sort, le fait qu'il se nourrisse ou non, tout, quoi) avant de dire que la plus grande partie des chrysalides est tuée dans le cocon pour en conserver le fil!

Redirection abusive[modifier le code]

Ça ne vous choque pas que l'article sur le Bombyx mori soit redirigé sur Ver à soie et ne montre ni ne parle de l'animal adulte? Même s'il a plus de chances de devenir sous-vêtement avant... Ça ne devrait pas être l'inverse comme redirection? Ou alors Ver à soie pourrait être un simple sous-article détaille, sans taxobox... Sinon on perd le fil, cela va de soie Clin d'œil --amicalement, Salix ( converser) 2 décembre 2008 à 18:47 (CET)

Demande faite aux administrateurs sur cette page. --amicalement, Salix ( converser) 3 décembre 2008 à 22:39 (CET)

Feuilles du troène[modifier le code]

Une IP a remplacé "Seules les feuilles du mûrier blanc et du mûrier noir peuvent servir de nourriture au ver de soie." par "Les feuilles du mûrier blanc, du mûrier noir ou les feuilles de troène peuvent servir de nourriture au ver de soie." (sic pour "ver de soie")

Pourtant, on lit sur ce site (je ne sais pas s'il fait autorité) :

" (...) Philosamia cynthia ricini, dont la chenille produit la soie éri. L’avantage de cette dernière est de se nourrir de ricin, mais d’être également polyphage et d’accepter les feuilles de tapioca, de lilas ou de troène. Donc de ne pas être conditionnée par le cycle du mûrier."

Ceci semble vouloir dire que le bombyx du mûrier, lui, ne se nourrit que de feuilles de mûrier.

Qu'en est-il ? Y a-t-il des "vers à soie" qui ne sont pas des bombyx du mûrier ?
Marvoir (d) 3 janvier 2010 à 16:54 (CET)

Confusion[modifier le code]

"Le ver à soie se compose de douze segments présentant sur chacun de leurs côtés une rangée de stomates"

Attention, les stomates sont des orifices que l'on trouve sur les feuilles, pour les insectes on parle de stigmates.

Faut-il vraiment parler de la gattine ?[modifier le code]

L'article dit : "La gattine, aussi appelé pébrine". Je crois savoir que la pébrine fut appelée "pébrine" dès l'époque de son apparition. Il me semble que "gattine" était une maladie dont on parlait avant l'apparition de la pébrine, à une époque où on faisait mal la différence entre les diverses maladies du ver à soie. Certains auteurs ont peut-être cru pouvoir identifier la gattine et la pébrine, mais cela ne semble pas très solide. Marvoir (discuter) 4 mai 2014 à 14:12 (CEST)