Discussion:Bertolt Brecht

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Dictature[modifier le code]

"Dictature communiste" me choque : ne pourrait-on pas convenir d'un terme un peu moins violent ? Objectivement, je pense que le régime de l'Allemagne de l'Est rencontrait des difficultés surtout par le refus d'appliquer les accords de Potsdam (élections libres à Berlin) et par la propagande des forces anticommunistes (USA).

Le terme "régime communiste" ne conviendrait-il pas mieux pour tous ?

Merci de votre avis. JP Geuten

  • C'était bien une dictature, mais le problème est surtout que ce qui est dit sur l'implication de Brecht ne correspond pas aux pages anglaises et allemandes. Quand à la citation, elle ne vient pas du tout de ce contexte. --Horowitz 24 novembre 2006 à 17:31 (CET)

McCarthisme[modifier le code]

Bertold Brecht n'a pas été contraint de quitter les Etats-Unis en raison du McCarthisme. En effet le Sénateur McCarthy traquait les espions communistes au sein des organisations gouvernementales et l'armée. Brecht a dû témoigner devant la House Un-American Activities Comittee (HUAC) en même temps que les Dix d'Hollywood (Hollywood Ten). Alors que ces derniers ont perdu leur travail et pour certains subi des peines de prison pour avoir refusé de témoigner, Brecht a dit à la commission n'avoir jamais été membre du PC et a insisté sur le fait qu'il n'était pas de nationalité américaine afin d'avoir le droit de quitter les états-unis.

citation[modifier le code]

Bonjour, pour la citation à propos de Staline et des victimes du communisme, peut-être serait-il utile de venir discuter ici. Je ne sais pas quoi penser de ce manque de dialogue; si je compte bien il y a 6 insertions du passage par Horowitz, et autant de suppression par Suricate, le tout s'étalant sur plus de six mois. Flot2 (d) 14 février 2009 à 18:30 (CET) (édit erratum: j'ai inversé l'action des contributeurs, c'est Suricate qui ajoute et Horowitz qui enlève, Excuses. Flot2 (d) 20 février 2009 à 23:17 (CET))

Cf les contributions de Suricate...
Et cf Hannah Arendt sur cette phrase (qui n'est pas exactement retranscrite), et qui est une critique de Staline : plus les gens sont innocents, plus pour Staline ils méritent de mourir. --Horowitz (d) 19 février 2009 à 20:10 (CET)
Pour mémoire, cet article a également comporté un temps une "citation" faisant dire l'inverse de la pensée de Brecht : « Puisque le peuple vote contre le Gouvernement, il faut dissoudre le peuple. », pouvait-on lire un temps - alors qu'en réalité c'était une critique du gouvernement de la RDA : « J'apprends que le gouvernement estime que le peuple à « trahi la confiance du régime » et « devra travailler dur pour regagner la confiance des autorités ». Dans ce cas, ne serait-il pas plus simple pour le gouvernement de dissoudre le peuple et d'en élire un autre ? ». --Horowitz (d) 19 février 2009 à 20:13 (CET)

Affirmation mensongère, mais politiquement si correcte...[modifier le code]

Le 6 septembre 2007 à 09:40, l'I.P. 81.64.83.28 a publié sans donner de source les lignes suivantes :

Par ailleurs, pour bien faire comprendre qu'il était contraint de signer ce document, parce qu'il était soumis aux contraintes d'un État non-démocratique, il publia un tract qui disait :

"J'apprends que le gouvernement estime que le peuple à 'trahi la confiance du régime' et 'devra travailler dur pour regagner la confiance des autorités'. A ce stade, ne serait-il plus simple de dissoudre le peuple et d'en élire un autre?"

Texte transformé le 2 novembre 2007 à 19:48 par l'I.P. 84.97.246.15 qui lui fait dire : « il publia un poème ».

Seulement je lis sur la Wikipédia en allemand, qui me semble mieux renseignée, (article Die Lösung) : «  Von den Buckower Elegien hat Brecht zu Lebzeiten nur sechs Gedichte veröffentlicht, Die Lösung war nicht darunter. Eine vollständige Ausgabe erschien erst 1964. » Autrement dit, Brecht a protesté tout bas et a approuvé tout haut puisque ce n'est que onze ans plus tard qu'on a exhumé ce texte.

Notre I.P. avait donc menti en attribuant la publication de ce texte à Bertold Brecht lui-même et je m'étonne qu'Horowitz, fin connaisseur de Brecht et bouillant neutralisateur, ait laissé tranquille cette affirmation. Mais il a peut-être protesté tout bas. Gustave G. (d) 20 février 2009 à 11:43 (CET)

Merci pour votre vigilance. Flot2 (d) 20 février 2009 à 23:29 (CET)

Texte déplacé depuis la page principale[modifier le code]

A noter que, malgré de nombreuses attributions erronées, Brecht n'est pas le véritable auteur du poème "Quand ils sont venus chercher les communistes" qui est dû au pasteur Martin Niemöller[1][2][3].

  1. [1]
  2. (en) Harold Marcuse (en), « Martin Niemöller's famous quotation », UC Santa Barbara, page créée le 12 septembre 2000, mise à jour le 28 février 2013.
  3. (de) « Als die Nazis die Kommunisten holten... », Martin Niemöller Stiftung, 22 septembre 2005.

Déplacé par • Octave.H hello 15 novembre 2013 à 14:21 (CET)