Discussion:Arme

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

Bonjour, Utilisateur:Nod gwen a supprimé ma contribution : "Une arme peut également définir une composante de l'armée française" qui était insérée dans la présentation de l'article : Arme. Ne pensez vous pas qu'il est plus intéressant de pouvoir accéder à l'article recherché dès la présentation et non pas en milieu d'article ? Je propose que si l'on doit supprimer une redondance autant que ça soit celle qui se trouve en milieu d'article et non pas l'entrée se trouvant dans l'introduction.--Venividi 8 novembre 2007 à 22:49 (CET)


J'ai modifié le paragraphe sur les PM. Je le sentais un peu trop enthousiaste et pas très précis. Le uzi original a une cadence de tir lente. Ce ne sont que les mini uszi et surtout micro uzi venant beaucoup plus tard qui présentent une cadence de tir élevée. Les PM à tir rapide (comme le Mac 10)ne sont en outre pas les plus répandus.

Note : Le calibre le plus "gros" pour un char de combat est le 125 mm russe, il y a bien un projet pour du 135mm sur le prototype T-95 "black eagle" et une étude pour du 140mm OTAN fait par les allemands mais ce ne sont que des projets. Quand à l'artillerie auto-propulsée le plus gros calibre si l'on excepte les LRMs (227mm) est du 203mm (M-109 palladin américain par exemple) LUDO43

arc anglais vs chevalerie[modifier | modifier le code]

J'ai supprimé le passage au moyen age, l'arc anglais a démontré sa supériorité sur la chevalerie française. AMHA, c'est faux. C'est plus une question de tactique et de commandement :

  1. la chevalerie française a par trois fois fait la preuve de son incapacité à combattre ensemble ; son indiscipline, sa bêtise et l'esprit de gloriole (ou le manque d'autorité de ses chefs) ont, que ce soit à Poitiers, Crécy ou Azincourt, précipité les défaites ; les chevaliers français ont combattu comme une foule, sans réflexion, face à une armée disciplinée et bien commandée ;
  2. par contre, les Anglais ont toujours sur éviter le combat en terrain défavorable (à Poitiers : haies forçant les chevaliers à combattre à pied, à Azincourt sur terrain boueux, à Crécy en haut d'une colline) ;
  3. leurs chefs étaient bien supérieurs aux rois de France pour ces raisons ;
  4. l'arc anglais étaient bien protégé derrière des retranchements à Azincourt (fossés, pièges, palissades) ce qui montre l'intelligence tactique anglaise, et la bêtise française (pas de reconnaissance) ;
  5. la chevalerie française, bien commandé, a remporté aussi de nombreuses victoires, que ce soit en siège (voir Du Guesclin) ou en terrain ouvert, quand elle ne suivait qu'un chef qui n'était pas médiocre (Du Guesclin, ou Jeanne d'Arc, qui bénéficiait de son charisme qui galvanisait ses troupes) et qu'elle mettait à contribution l'infanterie.

Car c'est là que je voulait en venir : la fin du moyen age sonne la fin de la domination de la cavalerie (entamée à Andrinople) au profit de l'infanterie (jusqu'à la première GM, gagnée gràce à la cavalerie blindée). Ce n'est pas l'arc, mais bien la tactique d'infanterie qui a vaincu (comme déjà à Bouvines) ; d'ailleurs les Flamands n'avaient pas d'arcs à Courtrai ou aux Eperons, mais combattaient de façon disciplinée. archeos 24 jul 2004 à 13:27 (CEST)

d'ailleurs à la bataille de Cocherel, Du Guesclin évite que ses hommes fassent de la gloriole et les archers anglo-navarrais furent bien mal employés. Treanna °¿° 24 jul 2004 à 13:41 (CEST)
Merci, je l'avais oubliée celle-là. archeos

Réglementation des armes en France[modifier | modifier le code]

Je vais rajouter la réglementation en vigueur concernant les armes en France. Je vais y présenter sous forme de tableau, afin d'augmenter la lisibilité et surtout ne pas allonger l'article déjà assez long. --Titoxx69 11 aoû 2004 à 00:10 (CEST)

A la réflexion, vaut mieux un système en titres, sous-titres... sinon ca va être le merdier pour y éditer. --Titoxx69 11 aoû 2004 à 00:15 (CEST)

le 13 fevrier 2007 par Ouille 57: Les armes longues à répétition en 22LR sont en 7ème catégorie et non en 5ème! Merci de ne plus modifier le texte . Ou alors citez vos sources! Moi c'est le décret n° 95-589 du 6 Mai 1995 et décret n° 98-1148 du 16 Décembre 1998 , de plus je suis tireur sportif moi même, je connais le règlementation.

C'est la grosse faiblesse de wikipédia, il y a toujours quelqu'un qui croit savoir et qui vient mettre le souk dans les articles. Manque de bol je doute que ces gens là, lisent la page de discussion avant d'éditer l'article. Luk 9 novembre 2007 à 10:26 (CET)

Réglementation des armes, certes, mais très orientée armes à feu... Qu'en est-il des armes blanches par exemple? Quelles catégories et quels critères?

Armes blanches = armes de 6ème catégorie. Normalement, il n'y a pas de distinction selon la taille ou l'époque, sauf pour les "antiquités". Un opinel n°5 ou une latte de cavalerie, c'est du pareil au même du point de vue de la loi. (Mad, 08.04.2011)

à compter du 1er septembre 2013, une nouvelle réglementation entrera en vigueur en France. les 8 catégories sont supprimés, remplacées par 4 groupes : A (militaires/ réservées) B(sur autorisation préalable), C(sur déclaration), D(sans déclaration). Quelqu'un se sent de reprendre le paragraphe ?--Pif paf mad (d) 27 août 2012 à 11:14 (CEST)