Dengeki Daisy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dengeki Daisy
Image illustrative de l'article Dengeki Daisy
Logo de Dengeki Daisy
電撃デイジー "Electric Shock Daisy"
Type Shōjo
Genre Romance, Comédie, Drame.
Manga
Auteur Kyōsuke Motomi
Éditeur (ja) Shōgakukan
(fr) Kazé
Prépublication Drapeau du Japon Betsucomi
Sortie initiale
Volumes 16

Dengeki Daisy (電撃デイジー?) est un shōjo manga écrit et dessiné par Kyōsuke Motomi. Il a été prépublié entre mai 2007 et octobre 2013 dans le mensuel Betsucomi[1] et a été compilé en un total de seize volumes. La version française a été licenciée en mars 2010 par Kazé, et le dernier volume est sorti en juin 2014.

Le manga a gagné le prix du meilleur shōjo lors des Japan Expo Awards 2012[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le jour de la mort de son frère Sōichiro Kurebayashi, Teru se retrouve seule. Celui-ci, ayant étrangement tout planifié avant sa mort, lui confie un téléphone portable avec lequel elle pourra joindre un certain "Daisy". C'est ainsi que, grâce aux mails encourageants de ce mysterieux personnage, elle a pu aller de l'avant et continuer à vivre malgré ce tragique évènement. Pourtant, au lycée, tout ne va pas pour le mieux ; Teru est en fait la cible du conseil des élèves et le cache à "Daisy" qui lui a promis de l'aider en toutes circonstances. Un jour, Teru, se faisant persécuter par le conseil des élèves, casse malencontreusement une fenêtre. Pour la rembourser, elle devient le larbin du cruel Kurosaki, le nouveau gardien du lycée, qui n'hésitera pas à la surexploiter. Mais derrière ce voyou blond aux mauvaises manières et au comportement douteux pourrait se cacher un tout autre visage...

Personnages[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Teru Kurebayashi (紅林 照, Kurebayashi Teru?)
Teru, lycéenne de 16 ans, est une fille au caractère bien trempé mais gentille qui vit seule depuis la mort de son frère, Souichirou Kurebayashi. Ce dernier, sur son lit de mort, lui laisse un téléphone portable avec lequel elle peut joindre "Daisy" qui devient pour Teru une véritable source d'encouragements. "Daisy" l'aide au quotidien, que ce soit par l'intermédiaire de doux email-s ou d'actes de présence, ce qui arrive très rarement. Bien qu'elle ne l'ait jamais vu, Teru lui fait totalement confiance. Lorsqu'elle casse malencontreusement une fenêtre, elle se voit obligée de "payer en nature" et d'ainsi devenir le larbin de Tasuku Kurosaki, le concierge du lycée. Au fil du manga, les sentiments qu'elle éprouve à l'égard de Kurosaki deviennent amoureux. Cependant, elle le suspecte d'être "Daisy" et pense alors que le portable que son frère lui a légué n'est pas qu'un simple téléphone.
Tasuku Kurosaki (祐 黒崎, Kurosaki Tasuku?)
Kurosaki, hackeur de 24 ans, concierge du lycée, est un garçon au caractère drôle, parfois agressif, mais dans le fond gentil, qui vit seul. Kurosaki éprouve des sentiments amoureux envers Teru. C'est un personnage mystérieux dont on découvre la triste histoire au fil du manga.

Personnages secondaires[modifier | modifier le code]

Akira (アキラ?)
Akira est un garçon mystérieux et inquiétant qui semble posséder une étrange ressemblance avec le frère aîné de Teru Kurebayashi, Sōichiro. Il travaille comme complice pour Chiharu Mori et il a souvent un large sourire qui lui donne l'air d'un maniaque. Pour cacher son apparence, il porte un sweat à capuche et apparaît souvent avec un yo-yo. Il semble aussi ressentir une grande joie à bouleverser Teru Kurebayashi et Tasuku Kurosaki.
Riko (Onizuka Riko)
Riko était la fiancée de Sōichirō, le frère de Teru. Elle a 30 ans.

Elle arrive en tant que conseillère au sein du lycée de Teru et s'attache rapidement à elle. La considérant comme sa petite sœur, elle lui propose alors de venir vivre avec elle. C'est ainsi le début d'une véritable complicité. Riko connait Daisy et Kurosaki. Elle travaillait avec ce dernier dans une grande entreprise d'informatique. Elle tente donc tant bien que mal de conseiller Teru et Kurosaki, et essaye vivement de les faire s'entendre. Riko est une femme qui aime bien boire à l'occasion, et a la gifle facile.

Kiyoshi (Hasegawa Kiyoshi)
Kiyoshi est le meilleur ami de Teru depuis l'école maternelle.

Il subit régulièrement les railleries des autres élèves, et même de Kurosaki, à cause de sa petite taille et de ses airs d'intello. Un jour, il fait des recherches informatiques dans le but d'aider Teru mais se fait manipuler et finit par s'en prendre à elle. C'était sans compter sur Kurosaki qui intervient et tente de mettre la situation au clair. Kiyoshi, apeuré, s'enfuit en courant rejoindre ses complices mais ces derniers tentent de le renverser en voiture. Kurosaki lui sauve alors la vie de justesse. Kiyoshi se rend ensuite compte de ses erreurs et considère son sauveur comme un modèle. Il participe activement à la protection de Teru et gagne en maturité.

Soichiro (Kurebayashi Soichiro)
Sōichirō est le défunt frère de Teru.

Avant de mourir, il a confié à sœur un téléphone portable afin qu'elle puisse contacter un certain Daisy, dès qu'elle en sentirait le besoin. Il veillait sur sa sœur mieux que n'importe qui, et avait même tendance à être trop collant. Sōichirō était aussi le petit-ami de Riko. Il travaillait avec elle dans une grande entreprise d'informatique, où il dirigeait une petite équipe. Il avait pour habitude de donner des surnoms à tout le monde, et n'était pas le dernier à faire l'idiot. Il était comme le grand frère de Kurosaki. C'est pour lui éviter de graves ennuis qu'il a travaillé jusqu'au bout pour l'aider, alors qu'il souffrait d'un cancer de l'estomac.

Liste des volumes[modifier | modifier le code]

no  Japonais Français
Date de sortie ISBN Date de sortie ISBN
1 26 octobre 2007[ja 1] 978-4-09-131306-5[ja 1] 11 mars 2010[fr 1] 978-2-84965-771-3[fr 1]
2 26 mars 2008[ja 2] 978-4-09-131455-0[ja 2] 12 mai 2010[fr 2] 978-2-84965-822-2[fr 2]
3 26 août 2008[ja 3] 978-4-09-132007-0[ja 3] 8 juillet 2010[fr 3] 978-2-84965-878-9[fr 3]
4 26 janvier 2009[ja 4] 978-4-09-132210-4[ja 4] 9 septembre 2010[fr 4] 978-2-84965-935-9[fr 4]
5 26 juin 2009[ja 5] 978-4-09-132395-8[ja 5] 25 novembre 2010[fr 5] 978-2-84965-986-1[fr 5]
6 26 février 2010[ja 6] 978-4-09-132774-1[ja 6] 17 février 2011[fr 6] 978-2-82030-023-2[fr 6]
7 26 juillet 2010[ja 7] 978-4-09-133384-1[ja 7] 26 mai 2011[fr 7] 978-2-82030-126-0[fr 7]
8 26 octobre 2010[ja 8] 978-4-09-133479-4[ja 8] 19 août 2011[fr 8] 978-2-82030-190-1[fr 8]
9 26 avril 2011[ja 9] 978-4-09-133790-0[ja 9] 27 octobre 2011[fr 9] 978-2-82030-220-5[fr 9]
10 26 septembre 2011[ja 10] 978-4-09-134037-5[ja 10] 22 février 2012[fr 10] 978-2-82030-298-4[fr 10]
11 26 mars 2012[ja 11] 978-4-09-134316-1[ja 11] 13 juin 2012[fr 11] 978-2-82030-393-6[fr 11]
12 26 juin 2012[ja 12] 978-4-09-134553-0[ja 12] 26 octobre 2012[fr 12] 978-2-82030-405-6[fr 12]
13 25 janvier 2013[ja 13] 978-4-09-135080-0[ja 13] 25 avril 2013[fr 13] 978-2-82030-627-2[fr 13]
14 26 juin 2013[ja 14] 978-4-09-135267-5[ja 14] 6 novembre 2013[fr 14] 978-2-82030-713-2[fr 14]
15 25 octobre 2013[ja 15] 978-4-09-135650-5[ja 15] 19 mars 2014[fr 15] 978-2-82030-783-5[fr 15]
16 26 février 2014[ja 16] 978-4-09-135760-1[ja 16] 25 juin 2014[fr 16] 978-2-82031-724-7[fr 16]

Références[modifier | modifier le code]

Édition japonaise
Édition française

Liens externes[modifier | modifier le code]