Deathstars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Deathstars
Description de cette image, également commentée ci-après

Deathstars sur scène le 6 octobre 2006.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la Suède Suède
Genre musical Metal gothique[1], metal industriel[2]
Années actives Depuis 2000
Labels Nuclear Blast, Bieler Bros, Irond, LED Recordings
Site officiel www.deathstars.net
Composition du groupe
Membres Andreas Bergh
Emil Nödtveidt
Jonas Kangur
Oscar Leander
Anciens membres Eric Halvorsen
Ole Öhman
Eric Bäckman

Deathstars est un groupe de metal industriel suédois, originaire de Strömstad, à Stockholm. Le groupe est formé en 2000 par Whiplasher Bernadotte et Nightmare Industries.

Leurs influences sont l'industriel, l'EBM et le metal gothique. Ils s'inspirent de groupes tels que Kiss, Marilyn Manson, Rammstein ou bien encore The Kovenant. Depuis la création du groupe, ils ont essayé plusieurs looks, d'abord le latex et le vinyle pour le premier album, Synthetic Generation. Ils arborent ensuite des tenues gothiques et militaires pour le deuxième, Termination Bliss, composé entièrement par Emil Nödtveidt alias Nightmare Industries en l'honneur de son défunt frère, puis des tenues noires et gothiques affichant leurs surnoms sur leurs vestes pour leur troisième album, Night Electric Night.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (2000–2006)[modifier | modifier le code]

Deathstars au Tuska 2006.

Deathstars est formé en janvier 2000 par la fusion de Swordmaster (Andreas Bergh alias Whiplasher Bernadotte au chant, Emil Nödtveidt alias Nightmare Industries à la guitare et au clavier (il est le frère du défunt leader du groupe Dissection), et Eric Bäckman alias Cat Casino à la guitare) avec Ophtalamia (Ole Öhman alias Bone W Machine à la batterie). D'après Nightmare Industries, le nom Deathstars n'est pas une référence à l'Étoile de la Mort (Death Star) dans Star Wars, mais plutôt un amalgame des mot « Death metal » et du mot anglais Stars[3].

Leur premier album, Synthetic Generation, est initialement publié en Suède, en mars 2002 au label LED Recordings, et l'année suivante en Europe par le label Nuclear Blast. Le bassiste Jonas Kangur, à l'origine recruté comme membre live, deviendra membre permanent du groupe le 1er octobre 2003. Avant la sortie de Synthetic Generation, le groupe enregistre plusieurs démos, dont deux d'entre elles sont mises à disposition sur Internet en téléchargement gratuit ; Razor End et Black Medicine. Un second album commence à être enregistré en juin 2004, mais sa sortie est repoussée du fait que le groupe, après avoir participé au festival Wave Gotik Treffen de Leipzig, en Allemagne, s'est fait voler pour $ 15000 de matériel dans leur bus de tournée[4]. Le groupe joue ensuite avec Dissection à leur concert Stockholm Lilla Arenan en fin octobre la même année. Deathstars reprend les enregistrements de son deuxième album au début de 2005 aux Black Syndicate Studios. Le groupe se sépare après du guitariste Erik Halvorsen en août, à cause d'un « manque d'enthousiasme ». Termination Bliss est publié en janvier 2006. Une version limitée de l'album comprend un différent remix, Driven On, de la chanson Blitzkrieg de Mortiis. Le groupe joue en soutien à Cradle of Filth en Europe.

Night Electric Night (2007–2012)[modifier | modifier le code]

Emil Nodveidt, guitariste de Deathstars sur scène au Sziget Festival, en Hongrie, en 2009.

En septembre 2007, Deathstars annonce sur son site web ouvrir pour Korn à sa tournée européenne entre janvier et février 2008[5]. Deathstars jouera plusieurs concerts avec Korn. Bone W. Machine ne participera à leur prochaine tournée avec Korn à cause de raisons personnelles. Bernadotte explique que le batteur « devait prendre soin de sa famille une fois rentré chez lui. » Adrian Erlandsson, ancien batteur pour le groupe Cradle of Filth, le remplace en tournée[6]. Pour leur prochain album, le producteur et guitariste de Deathstars, Nightmare Industries, écrit la chanson Via The End après avoir appris le suicide de son frère, Jon Nödtveidt. De l'album, Whiplasher explique : « C'est plaisant de voir à quel point les chansons de l'album caractérisent nos vies[7].. »

Le 29 octobre 2007, Deathstars entre aux Metrosonic Recording Studios de New York afin de commencer les enregistrements de son troisième album. Le mixage audio est effectué en janvier 2008, et l'album est annoncé pour l'été 2008. Bergh révèle par la suite le titre de l'album, Deathglam[6]. Cependant, après la sortie de Death Magnetic de Metallica, ils changent le nom de l'album pour Night Electric Night[8] s'inspirant du nom de la chanson Cyanide de Metallica. En mai 2008, Nuclear Blast publie une dernière version de l'album Termination Bliss intitulée Termination Bliss Extended comprenant un CD et un DVD. Il comprend donc la chanson bonus Termination Bliss (Piano Version), mais n'inclut pas Blitzkrieg (Driven On Version). Le 7 novembre 2008, Deathstars annonce la liste des titres et la couverture de l'album[9], ainsi que sa date de sortie pour le 30 janvier 2009. En décembre 2008, le groupe publie la vidéo de sa chanson Death Dies Hard[10].

Deathstars, le 31 janvier 2009, des dates de concerts au Royaume-Uni dans 15 différents lieux pour avril 2009[11] En 2010, Deathstars continue à tourner en Europe en soutien à l'album Night Electric Night, puis, en fin mai 2010, joue quatre concerts en Amérique du Sud. Le groupe réédite ensuite Night Electric Night en coffret double CD et DVD. Le 25 août 2011, le site officiel de Rammstein annonce la participation de Deathstars à la tournée Made in Germany 2011 - 2012 European Tour[12]. En février 2012, le groupe joue à nouveau sur scène aux côtés de Rammstein[13].

The Perfect Cult (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

Le groupe annonce les enregistrements d'un nouvel album courant juillet 2013[14]. Deathstars se sépare aussi du guitariste Cat Casino, et continue en tant que quatuor[15].

Leur nouvel album est enregistré dans divers studios : les morceaux de batterie, de guitare et de basse sont enregistrés au Bohus Sound Recording, Kungälv, les chants aux Gig Studios de Stockholm, et les claviers et orchestration au Black Syndicate de Stockholm. Le 7 novembre 2013, le groupe annonce son nouvel album pour février 2014[16]. Ils annoncent aussi une tournée Claws Through Europe Tour 2014 à partir du 15 mars 2014 à Stockholm[16]. Le 29 avril 2014, ils publient la vidéo de leur chanson All the Devil's Toys, extraite de leur album à venir, The Perfect Cult[17].

Style musical[modifier | modifier le code]

Le style musical du groupe se caractérise par la présence des guitares, de synthétiseurs, et de la voix profonde de Whiplasher. Le groupe s'inspire notamment de The Kovenant et Rammstein[18].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Andreas Bergh (alias Whiplasher Bernadotte) - chant
  • Emil Nödtveidt (alias Nightmare Industries) - guitare, clavier
  • Jonas Kangur (alias Skinny Disco) - basse

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Eric Halvorsen (alias Beast X. Electric) - guitare
  • Ole Öhman (alias Bone W. Machine) - batterie
  • Eric Bäckman (alias Cat Casino) - guitare
  • Oscar Leander (alias Vice) - batterie

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilation[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Birchmeier, Jason, « Deathstars », AllMusic (consulté le 7 novembre 2015).
  2. (en) « Deathstars: Equipment Theft Forces Delay In Album Recording Sessions », Blabbermouth.net, (consulté le 7 novembre 2015).
  3. (en) « DEATHSTARS - Interview », YouTube, (consulté le 23 octobre 2011).
  4. (en) Jackie Smit, « Twenty Four Carat Darkness - CoC chats with Whiplasher of Deathstars », sur chroniclesofchaos.com (consulté le 12 septembre 2016).
  5. (en) « DEATHSTARS To Support KORN In Europe », sur Blabbermouth.net, (consulté le 12 septembre 2016).
  6. a et b (en) Morgan, Anthony, « "Death in Vogue" - Third full length Deathglam examines the darker aspects of Deathstars mainman "Whiplasher Bernadotte" », Lucem Fero, (consulté le 17 mars 2008).
  7. (en) « Band », Deathstars (consulté le 23 octobre 2011)
  8. (en) « Albums », Deathstars (consulté le 23 octobre 2011).
  9. (en) « DEATHSTARS: New Album Artwork Unveiled », sur Blabbermouth.net, (consulté le 12 septembre 2016).
  10. (en) « DEATHSTARS: 'Death Dies Hard' Video Available », sur Blabbermouth.net (consulté le 12 septembre 2016).
  11. (en) « Latest News », Deathstars (consulté le 23 octobre 2011)
  12. (en) Rammstein, « Tour support 2011 », Rammstein.de/en/news/tour-support-2011/.
  13. (en) « DEATHSTARS To Support RAMMSTEIN Again », sur Blabbermouth.net (consulté le 12 septembre 2016).
  14. (en) « DEATHSTARS Announces New Album, Lineup Changes », sur Blabbermouth.net, (consulté le 12 septembre 2016).
  15. (en) Deathstars, « New Album $ Lineup ».
  16. a et b (en) « DEATHSTARS To Release New Album In February », sur Blabbermouth.net, (consulté le 12 septembre 2016).
  17. (en) « DEATHSTARS: 'All The Devil's Toys' Video Released », sur Blabbermouth.net (consulté le 12 septembre 2016).
  18. (de) Hansy: DEATHSTARS. Interview mit Whiplasher, (consulté le 27 septembre 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]