Daté Atavito Barnabé-Akayi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barnabé (homonymie).
Daté Atavito Barnabé-Akayi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (40 ans)
Nationalité
Activités

Daté Atavito Barnabé-Akayi est un enseignant et écrivain béninois, né en septembre 1978, auteur de théâtre et de poésie notamment.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est au Togo, précisément à Kpalimé qu'il passe sa prime enfance. Fils unique côté maternel, mais frère et petit frère de plusieurs enfants côté paternel, il manifeste très tôt un goût prononcé pour la lecture et les livres de littérature, même si, en classe, il n'est guère passionné par les études. Néanmoins, grâce à son oncle maternel, à sa tante et autres parents qui le prennent tour à tour sous leur tutelle, il réussit de brillantes études, puis s'inscrit à l'université d'Abomey-Calavi au département des lettres modernes. Après une brève carrière dans le journalisme où il s'occupe de la page culture de plusieurs journaux, il devient professeur de lycée et collège, fonction qu'il continue d'exercer jusqu'à ce jour.

Daté Atavito Barnabé-Akayi est auteur de pièces théâtrales, d'un recueil de nouvelles, de plusieurs livres de poésie, des essais littéraires et des manuels scolaires.

Œuvre littéraire[modifier | modifier le code]

C'est en 2010 qu'il se signale à l'attention du public par son recueil de deux pièces Amour en infraction et Les confessions du Pr (Plumes Soleil, Cotonou, 2010). « Si la première pièce parle ouvertement d’un amour improbable entre une professeur et son élève, la seconde campe la figure d’un chef d’État africain, coupable de mauvaise gestion, surtout coupable d’humilier la Première Dame, son épouse, par ses frasques et ses infidélités récurrentes. Accablé, détesté, il apparaît comme un homme plus pitoyable qu'un dangereux individu à abattre. C’est alors que le dramaturge fait apparaître la dimension humaine du personnage d’autant qu’il se révèle à la fois pathétique et fragile, recherchant en même temps, une hypothétique rédemption, puisqu’il va se confesser à un prêtre. C’est une pièce sur le pouvoir, les ivresses qu’il provoque et les incohérences qu’il engendre. »

La même année, une autre pièce, Quand Dieu a faim (Plumes Soleil, Cotonou,2010) est publiée. Ici, un thème perçu comme controversé, anime le texte: l'homosexualité. « Pourquoi l'orientation sexuelle de certains citoyens est l'objet de tant d'anathèmes ? Si l'homosexualité participe de la diversité des pratiques et relève d'un choix personnel, conclut l'auteur, les gens doivent être tolérants, surtout lorsqu'on prétend construire une société qui se veut respectueuse des droits de l'homme »[1].

En 2011, sort L’Affaire Bissi, un recueil de cinq nouvelles aux éditions Ruisseaux d'Afrique[2]. Les pesanteurs sociales, les pratiques étranges qui empoisonnent le quotidien servent de toile de fond aux textes de cet ouvrage écrit de manière simple, mais plein de sensibilité et de gravité[3]. L’auteur est prolifique : il est en effet le seul écrivain béninois à avoir sorti cinq ouvrages au cours de ces dernières années.

Mais, c’est surtout en poésie que le talent de cet écrivain éclate au grand jour. Daté Atavito Barnabé-Akayi est l’auteur d’une poésie forte, dense et construite en bloc comme une parole qui jaillit d’une source intarissable. On a l’impression que la coulée des mots est inarrêtable, charriant, par vagues successives, tous les ressentis, toutes les charges émotives qui grondent à l’intérieur du poète. Il ne s’agit ici, nullement de l’autre, mais de soi, uniquement de soi, même si l’autre –qui apparait sous les traits d’un enfant, d’une femme aimée, proche ou éloignée – est rapporté à soi dans ses différentes dénivellations. Après la trilogie Noire comme la rosée, Tristesse ma maîtresse (Plumes Soleil, Cotonou, 2010) et Solitude mon S… (Plumes Soleil, Cotonou, 2012), Daté aborde un autre versant de l’exploration de son « moi » à travers Tes lèvres où j’ai passé la nuit. Imonlè 158. (Plumes Soleil, Cotonou, 2014). Le ton, ici, est nettement plus festif et traduit un certain équilibre intérieur retrouvé par le poète. Un équilibre provoqué par la présence de l’amante, cette Eve longtemps recherchée et sublimée et dont la proximité appelle à l’explosion des sens.

L’auteur livre à fond une parole des plus toniques, jouant à l’infini sur un phrasé sans ponctuation. En fait, sans le dire, il propose au lecteur d’insuffler au texte un rythme propre à lui, en provoquant des ruptures, en risquant des virgules, des points, bref, en emmenant le lecteur à devenir poète. Car, de quelque façon qu’on aborde ce texte, des sens inattendus se dégagent, de nouvelles idées apparaissent, offrant au lecteur une richesse d’approches de l’œuvre dans ses multiples aspérités. Laissons la parole à une autre poétesse, Sophie Heidi Kam, auteure burkinabé, dire son appréciation : « la poésie, celle de Daté me rassure que je ne suis pas seule, et que ce que je ressens et écris en poésie n’est pas que l’épanchement d’une âme isolée en proie au délire. C’est là tout le charme, la beauté et le côté tragique de sa poésie : En poésie, il n’y a pas de place pour la tricherie, quand on permet au cœur d’ouvrir son ventre et de parler. »[4]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Amour en infraction et Les confessions du PR, Plumes Soleil, Cotonou, 2010.
  • Quand Dieu a faim..., Plumes Soleil, Cotonou, 2010.
  • Les confessions du PR, suivie des pièces Amour en infraction, & Quand Dieu a faim..., Plumes Soleil, Cotonou, 2014.

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Noire comme la rosée, Plumes Soleil, Cotonou, 2011.
  • Tristesse ma maîtresse, Plumes Soleil, Cotonou, 2011.
  • Solitude mon S, Plumes Soleil, Cotonou, 2012.
  • Tes lèvres où j’ai passé la nuit. Imonlè 158, Plumes Soleil, Cotonou, 2014.

Essais[modifier | modifier le code]

  • Lire cinq poètes béninois, Plumes Soleil, Cotonou, 2011.
  • Entretiens avec des écrivains béninois au programme, Plumes Soleil, Cotonou, 2014
  • Anthologie (sous la coordination)
  • Même l’amour saigne (Nouvelle), Plumes Soleil, Cotonou, 2012.
  • Obama et nous (Mélange), Plumes Soleil, Cotonou, 2013.
  • Anxiolytique (Poésie), Plumes Soleil, Cotonou, 2013.
  • Manuels scolaires de français (Collectifs, sous la direction de l’Inspecteur Apollinaire Agbazahou, Plumes Soleil, Cotonou)
  • Tests de Lecture, 2007.(revu et augmenté), 2012.
  • Cahier de Lecture, 2009.
  • Communication Écrite, 2011.
  • Lecture-Écriture. Préparation au bac, 2012.
  • Tests de Lecture, Clé de correction, Plumes Soleil/Laha, Cotonou, 2013.
  • L’affaire Bissi (Nouvelles), Ruisseaux d'Afrique Cotonou, 2011.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Entretien avec Date Atavita Barnabé-Akayi », sur BENINSCOPIE (consulté le 4 octobre 2014)
  2. « Afrilivres/Ruisseaux d'Afrique/Editions », sur Ruisseaux d'Afrique,
  3. Chronique sur africultures
  4. « Sophie Heidi Kam, première femme dramaturge du Fao », sur Carnets critiques d'Alceny Barry, (consulté le 7 octobre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]