Daphne Oram

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Daphne Oram
Naissance
Devizes
Décès (à 77 ans)
Maidstone
Activité principale compositrice
Genre musical Musique électronique, musique concrète
Instruments Synthétiseur

Daphne Oram (31 décembre 1925 – 5 janvier 2003) était une compositrice Britannique et musicienne électronique. Oram a été l'une des premières personne à produire et à utiliser des sons électroniques dans ses compositions en Angleterre et fut une pionnière de la "musique concrète"[1]

Elle est l'inventrice de l'Oramics, une machine permettant de créer des sons électroniques en dessinant sur des bandes de film photographique, la co-fondatrice du BBC Radiophonic Workshop, et une figure centrale dans l'évolution de la musique électronique[2]. En plus d'être une figure innovatrice dans le champ de la musique, elle fut la première femme à diriger un studio de musique électronique et à créer son studio de musique électronique personnel, ainsi qu'à concevoir et construire un instrument de musique électronique.[1]

Biographie[modifier | modifier le code]

Née le à Devizes dans le Wiltshire, Daphne Oram étudie le piano et l'orgue et la composition à l'école de filles de Sherborne[3]. En 1943, elle est invitée par le Royal College of Music à poursuivre ses études au sein de cette prestigieuse institution, mais refuse l'offre : elle préfère travailler pour la BBC[3] , où avec son collègue Desmond Briscoe elle lance en 1958 le fameux  BBC Radiophonic Workshop.

Archive[modifier | modifier le code]

Après le décès d'Oram, une importante archive concernant son œuvre fut léguée au compositeur Hugh Davies. Suite au décès de Davies en 2005, ce matériel fut transmis à la Sonic Arts Network. En 2008, l'archive fut ensuite transférée à l'Université Goldsmiths de Londres et se trouve maintenant dans les Special Collections & Archives de la bibliothèque de l'université Goldsmith [4] où elle est ouverte à la consultation et aux recherches[5]. Le lancement de l'archive a été célébré avec un symposium et une série de concerts au Southbank Centre[6]. Cela comprenait un concert de nouvelles versions de matériel retravaillé provenant de l'archive par le musicien People Like Us[7].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Electronic Sound Patterns (1962) single, also included on Listen, Move and Dance Volume 1 from same year with work from Vera Gray
  • Oramics (2007) compilation on Paradigm Discs
  • Spaceship UK: The Untold Story Of The British Space Programme (2010) promotional 7" split single with Belbury Poly
  • Private Dreams and Public Nightmares (2011) remix album by Andrea Parker (DJ) and Daz Quayle on Aperture
  • The Oram Tapes: Volume 1 (2011) compilation on Young Americans
  • Sound Houses (2014) remix album by Walls (band)
  • Pop Tryouts (2015) mini album on cassette and download on Was Ist Das?

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-GB) Robert Worby, « Daphne Oram: Portrait of an electronic music pioneer », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)
  2. « A Relic From The Roots Of Electronic Music », sur NPR.org (consulté le 11 décembre 2016)
  3. a et b (en) Jason Ankeny, « Daphne Oram », sur AllMusic
  4. http://www.gold.ac.uk/library/collections/special-collections/
  5. Daphne Oram Trust
  6. « Electronic Music Studios - Archived News & Events: 2008 - 2009 », Goldsmiths, University of London (consulté le 27 mars 2015)
  7. « People Like Us incoming MP3s », WFMU, (consulté le 4 mai 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]