Dallas Seavey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dallas Seavey
Dallas Seavey 2012 Iditarod Champion.jpg
Dallas Seavey à Anchorage pendant le départ cérémoniel de l'Iditarod Trail Sled Dog Race de 2012.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (33 ans)
VirginieVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domiciles
Activité
Père
Mitch Seavey (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conway Seavey (d)
Tyrell Seavey (d)
Danny Seavey (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjointe
Jennifer Seavey (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web

Dallas Seavey, né le 4 mars 1987[1] né dans l'État de Virginie et habitant à Willow en Alaska , est un musher américain. Il est connu pour avoir remporté quatre fois l'Iditarod Trail Sled Dog Race, une course de 1 757 km en Alaska, en 2012, 2014 et 2015 et 2016.

Il a également remporté en 2011 la Yukon Quest réputée pour être la course la plus difficile au monde, course de 1 648 km entre Whitehorse et Fairbanks qu'il a gagnée en 10 jours, 12 heures et 59 minutes.

Son père, Mitch Seavey (en), et son grand-père sont également mushers, son père ayant remporté trois fois l'Iditarod.


Vainqueur de l'Iditarod[modifier | modifier le code]

À 25 ans, Dallas Seavey est devenu le plus jeune meneur de chien à gagner l'Iditarod, remportant l'édition 2012 en 9 jours, 4 heures, 29 minutes, 26 secondes[2],[3]. Il est le fils de Mitch Seavey (en) qui a remporté deux fois l'Iditarod également, en 2004 et en 2013. Son grand-père, Dan Seavey, a aussi concouru dans l'Iditarod, ayant terminé les courses de 1973 et 1974 (les deux premières éditions), ainsi que celles de 1997 et de 2012[4],[5].

En 2014, Dallas Seavey a remporté son second Iditarod, avec moins de deux minutes d'avance sur la deuxième Aliy Zirkle, avec le record de rapidité de 8 jours, 13 heures, 4 minutes et 19 secondes[6]. Le record de Seavey en 2014 remplace le précédent de John Baker (en) avec plus de cinq heures[7].

Il gagne la course en 2015, puis de nouveau en 2016[8] pour la troisième année consécutive

En 2017, il finit deuxième, derrière son père, Mitch Seavey, qui a 57 ans est le plus vieux vainqueur de cette course[8]. Mais plusieurs chiens de Dallas Seavey sont contrôlé positifs au tramadol, un antalgique[8]. Il nie en être responsable et crie à un acte de malveillance[8]. Sa victoire est néanmoins confirmée, le règlement de l'Iditarod indiquant qu'il doit être prouvé que c'est le musher ou son entourage qui a dopé ses chiens[8].

Télévision[modifier | modifier le code]

Dallas Seavey est apparu à la télévision dans deux saisons de Ultimate Survival Alaska (en)[9],[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Deseret News, Dallas Seavey is youngest musher to win Iditarod, 14 mars 2012.
  2. "Dallas Seavy First Into Nome - Youngest to Win!" Iditarod Insider mardi 13 mars 2012
  3. Hopkins, Kyle "Dallas Seavey claims victory in Iditarod 40" Anchorage Daily News mercredi 14 mars 2012
  4. "Dan Seavey" Iditarod Insider Musher Profiles consulté le 14 mars 2012
  5. "Dan Seavey, Sr." consulté le 14 mars 2012
  6. "Current Race Standings - 2014" consulté le 11 mars, 2014
  7. "Champions & Record Holders" consulté le 11 mars 2014
  8. a b c d et e "Dopage chez les chiens de traîneau : en Alaska, un contrôle positif secoue le roi des mushers", Clément Guillou, lemonde.fr, 26 octobre 2017.
  9. « 'Ultimate Survival Alaska' to Premiere Sunday, May 12 on National Geographic », Zap2it (en) (consulté le 13 mars 2014)
  10. « ‘Ultimate Survival Alaska’ concludes with race up Mt. Augustine », Alaska Dispatch (en) (consulté le 13 mars 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]