Cyclone polaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cyclone (homonymie).
Au large de l'Islande

Un cyclone polaire est un système de basse pression, couvrant habituellement une zone de 1 000 à 2 000 kilomètres, identique aux cyclones extratropicaux, dits dépressions des latitudes moyennes, mais qui se développe dans les latitudes arctiques et antarctiques. Les cyclones polaires se forment le long du front polaire[1], une bande de contraste thermique entre l'air venant des Pôles et celle venant des latitudes moyennes du globe. L'air circule dans ces dépressions dans le sens contraire des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère nord et dans le sens inverse dans l'hémisphère sud sous l'impulsion de la force de Coriolis. Les cyclones polaires peuvent être aussi violents que les cyclones tropicaux puisque la force de Coriolis est maximale sur les pôles ce qui renforce leur puissance.

Ces systèmes peuvent se produire tout au long de l'année. Cependant, les cyclones d'été tendent à être plus faibles que ceux d'hiver car le contraste thermique est alors moins marqué. La présence de la banquise et d'eau sans glace côte-à-côte accentue également ce contraste à certaines périodes de l'année. L'activité cyclonique est plus répandue dans l'Arctique eurasien avec approximativement 15 cyclones par hiver. Les cyclones polaires se produisent également au Groenland et dans la zone Arctique canadienne.

On a tendance à les confondre avec les dépressions polaires qui sont des dépressions de très faible diamètre et qui se comportent de façon semblable aux cyclones tropicaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « front polaire » (consulté le 2 mars 2010)