Cruachan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour la capitale mythique du Connacht, voir Crúachan.
Cruachan
Description de cette image, également commentée ci-après

Cruachan au Global East Rock Festival, en 2010.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de l'Irlande Irlande
Genre musical Folk metal, musique celtique, black metal
Années actives 19921997, depuis 1999
Labels AFM Records, Candlelight Records, Karmageddon Media, Hammerheart Records, Nazgul's Eyrie Productions
Site officiel www.cruachanireland.com
Composition du groupe
Membres Keith Fay
John Ryan
Kieran Ball
Eric Fletcher
Mauro Frison
Anciens membres Voir anciens membres
logo de Cruachan

Logo de Cruachan.

Cruachan est un groupe de folk metal irlandais, originaire de Dublin. Actif depuis le début des années 1990, il est reconnu comme l'un des fondateurs du genre[1]. Il mêle des éléments de heavy et de black metal à des instruments traditionnels (bodhrán, tin-whistle, flûte, guitares acoustiques de différents types)[2].

Le groupe joue du metal celtique, et les paroles des chansons traitent de mythes celtiques ou d'histoire irlandaise, sous l'angle de la « musique rebelle irlandaise » (qui soutient l'indépendance de l'Irlande face au Royaume-Uni). Le nom du groupe provient du site archéologique de Rathcroghan en Irlande, qui porte aussi le nom de Cruachan (prononcer « krouakann »).

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts et premiers albums (1991–2001)[modifier | modifier le code]

Cruachan au Global East Rock Festival en 2010.

En 1991, le guitariste Keith Fay forme un groupe de black metal inspiré de l'univers de Tolkien, baptisé Minas Tirith[3]. Tout en lançant son groupe, Fay se met à écouter davantage de musique folklorique et découvre notamment le premier album de Skyclad, The Wayward Sons of Mother Earth. Originellement sorti en 1990, cet album que la critique n'hésitera pas à décrire comme « ambitieux » et « novateur »[4] impressionne le guitariste et lui donne envie de combiner le black metal avec la musique traditionnelle irlandaise[3]. En 1992, Keith Fay forme Cruachan et le groupe enregistre sa première démo la même année[5]. Fay expliquera par la suite que le groupe rock irlandais Horslips a eu « une grande influence sur Cruachan », allant jusqu'à dire que « ce qu'ils faisaient dans les années 1970 équivaut à ce que nous faisons aujourd'hui »[3].

En 1995 sort le premier album du groupe, Tuatha Na Gael. Bien qu'il ait été produit avec un budget faible et souffre en conséquence d'une qualité de son assez pauvre[6], l'album attire l'attention de Century Media Records. Les membres du groupe sont ravis de voir qu'un « si gros label » s'intéresse à eux, mais sont déçus par les termes et les conditions du contrat qui leur est proposé[7]. Ils refusent donc de signer un contrat qui, selon eux, donnerait au label « le droit de changer le moindre aspect de [leur] musique »[6]. Après quoi, ils tentent de négocier les conditions, mais échouent à obtenir satisfaction[1]. Lassés, les musiciens finissent par abandonner et le groupe est dissous en 1997.

Keith Fay reforme Cruachan en janvier 1999[5], et, après avoir signé avec le label Hammerheart Records, le groupe sort son deuxième album The Middle Kingdom en 2000[7]. Enregistrés dans de meilleures conditions, les morceaux portent moins la trace du black metal et sont marqués par un style plus heavy (on n'entendra un chant grogné, typiquement black, que dans le refrain du titre éponyme de l'album). Le groupe s'est également élargi, et le chant est principalement assuré, non plus par Fay, mais par la chanteuse Karen Gilligan qui devient membre permanente du groupe après une apparition en tant qu'invitée[7].

Folk-Lore et Pagan (2002–2007)[modifier | modifier le code]

Le troisième album, Folk-Lore, sorti en 2002, est coproduit par Shane McGowan du groupe The Pogues[8]. McGowan chante également, en tant que musicien invité, sur les reprises de deux chansons traditionnelles irlandaises Spancill Hill et Ride on[7]. La seconde sortira en tant que single et le groupe, pour la première fois de son existence, goûte au succès commercial lorsque le single apparaît au hit-parade irlandais des sorties les plus vendues[9].

En 2004, Cruachan sort son quatrième album studio, Pagan, dont la couverture est réalisée par John Howe[10]. Keith Fay en déplorera la production, « horrible »[11] selon lui (malgré le succès de l'album) et le groupe se sépare de son label, avec lequel il reste cependant « en bons termes »[12].

Pour enregistrer son cinquième album, The Morrigan's Call, Cruachan retourne aux Sun Studios où avaient été enregistrés leurs trois premiers albums[13]. Enregistré courant 2006, l'album sort en novembre de la même année via le label AFM Records[14]. Fay décrira ce full-length comme « la meilleure sortie du groupe à tous les niveaux »[11]. Joe Farrell, le batteur, quitte le groupe peu après pour des « raisons personnelles » et est remplacé par Colin Purcell[15].

Nouveaux albums (depuis 2008)[modifier | modifier le code]

Cruachan au Global East Rock Festival en 2010.

En 2008, Karen Gilligan quitte le groupe[16]. Keith Fay annonce alors qu'elle ne sera pas remplacée, et qu'il s'occupera du chant à plein temps.

Une démo est enregistrée en 2010 et envoyée à divers labels. Le groupe y revient à un style plus influencé par le black metal qu'au cours de ses dernières sorties, et Cruachan signe avec le label Candlelight Records en juin 2010. Le sixième album de Cruachan, Blood on the Black Robe sort en 2011. Le 5 décembre 2014, Blood for the Blood God est publié. C'est le deuxième opus de la trilogie qui a commencé avec Blood on the Black Robe en 2011. La chanson éponyme est le plus grand succès de cet album et une vidéo a été réalisée pour ce morceau.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Démos[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Rivadavia, Eduardo, « AMG Cruachan », Allmusic.com (consulté le 21 mars 2008)
  2. (en) Bowar, Chad, « What Is Heavy Metal? », About.com (consulté le 21 mars 2008)
  3. a, b et c (en) Bolther, Giancarlo, « Interview with Keith Fay of Cruachan », Rock-impressions.com (consulté le 21 mars 2008).
  4. (en) Rivadavia, Eduardo, « AMG The Wayward Sons of Mother Earth Review », AllMusic (consulté le 21 mars 2008).
  5. a et b (en) Sharpe-Young, Garry, « MusicMight Cruachan Biography », MusicMight.com (consulté le 21 mars 2008)
  6. a et b (en) Palmares, Pedro, « Interview with Keith Fay of Cruachan », cruachan.metalfan.nl (consulté le 21 mars 2008)
  7. a, b, c et d (en) Vonberg, Horst, « Interview with Keith Fay of Cruachan », Lordsofmetal.nl (consulté le 21 mars 2008)
  8. (en) Stefanis, John, « Interview with Keith Fay of Cruachan », Getreadytorock.com (consulté le 21 février 2008).
  9. (en) Eldefors, Vincent, « Interview with Keith Fay of Cruachan », Tartareandesire.com (consulté le 21 mars 2008).
  10. (en) « CRUACHAN Announce Album-Launch Celebration », Blabbermouth.net,‎ (consulté le 13 décembre 2008)
  11. a et b (en) « CRUACHAN Frontman Explains Russian Concert Cancellations », Blabbermouth.net,‎ (consulté le 13 décembre 2008).
  12. (en) « CRUACHAN Part Ways With KARMAGEDDON MEDIA - May 27, 2005 », Blabbermouth.net,‎ (consulté le 13 janvier 2017).
  13. ( langue non reconnue : e) « CRUACHAN Prepare To Record New Album », Blabbermouth.net,‎ (consulté en 473janvier 2017).
  14. (en) « CRUACHAN Confirmed For Belgium's NEPHEREX FEST II », Blabbermouth.net,‎ (consulté le 13 janvier 2017).
  15. (en) « CRUACHAN Parts Ways With Drummer, Announces Replacement », Blabbermouth.net,‎ (consulté le 13 janvier 2017).
  16. (en) « Female Singer KAREN GILLIGAN Quits Ireland's CRUACHAN », Blabbermouth.net,‎ (consulté le 13 janvier 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :