Cristina Bowerman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bowerman.
Cristina Bowerman
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Cristina VitulliVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Cristina Bowerman, est une cheffe cuisinière italienne. Elle obtient une étoile Michelin en 2010 pour son restaurant le Glass Hostaria à Rome. En 2017, elle ouvre un autre restaurant à Rome, le Romeo et Giulietta [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Cristina Bowerman est née dans les Pouilles, dans le sud de l'Italie[2]. Elle étudie d'abord les langues étrangères et le droit (elle parle couramment 4 langues), puis part aux États-Unis et trouve un emploi de graphiste à Austin, au Texas. Cristina Bowerman étudie ensuite les arts culinaires pendant deux ans à l'Université du Texas à Austin et au Cordon Bleu.

À son retour en Italie en 2006, Cristina Bowerman commence à travailler au restaurant Glass Hostaria à Rome[3]. Pendant les trois premières années, le restaurant connaît des difficultés, les clients se faisant rares en semaine et ne commandant que des plats traditionnels le week-end[2]. En 2010, le restaurant reçoit une étoile au Guide Michelin. Cristina Bowerman est la seule femme à en remporter une cette année-là[3]. Elle ouvre ensuite Romeo Chef & Baker dans un ancien entrepôt de Testaccio, puis la Giulietta Pizzeria à côté.

En 2011, elle participe au festival Montréal en lumière dont le thème est cette année-là « les femmes chefs ». Elle déclare à la Croix les difficultés rencontrées par les femmes dans le milieu gastronomique : « En Italie, c'est encore plus dur. On pense que les femmes ne peuvent faire que de la cuisine traditionnelle mais pas créative ! Les hommes croient que nous ne pouvons pas avoir d'autorité sur nos équipes, ni assez de fermeté. Nous devons foncer, sinon nous finissons écrasées. C'est vrai qu'il faut de la force physique, de la patience et savoir gérer le stress : nous sommes à la fois chefs et entrepreneurs. »[4]

Elle continue de partager son temps entre Rome et Austin[3]. Elle est la seule femme cheffe étoilée à Rome [5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Romeo-giulietta-le-concept-store-gastronomique », sur Air France
  2. a et b « Cristina Bowerman, l'anti-trattoria », sur Libération,
  3. a b et c Weinlein, « Meet Michelin-Star Chef Cristina Bowerman », Luxe Beat (consulté le 12 novembre 2017)
  4. « Le long chemin des femmes vers les étoiles de la gastronomie », sur La Croix,
  5. « Les coups de coeur gourmands de Cristina Bowerman », sur Le Figaro Madame,