Cresent Hardy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cresent Hardy
Illustration.
Fonctions
Représentant des États-Unis

(2 ans)
Circonscription 4e district du Nevada
Prédécesseur Steven Horsford
Successeur Ruben Kihuen
Biographie
Nom de naissance Cresent Leo Hardy
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Mesquite (Nevada, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Diplômé de Dixie State University (en)
Religion Mormonisme

Cresent Leo Hardy, né le à Mesquite (Nevada), est un homme politique américain membre du Parti républicain. Il est représentant du Nevada à la Chambre des représentants des États-Unis de 2015 à 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cresent Hardy est conseiller municipal de sa ville natale, Mesquite, de 1997 à 2002. En 2010, il est élu à l'Assemblée du Nevada, où il siège de 2011 à 2014[1].

Lors des élections de 2014, il est candidat à la Chambre des représentants des États-Unis dans le 4e district du Nevada. Il l'emporte face au représentant démocrate sortant Steven Horsford avec 48,5 % des voix contre 45,8 % au démocrate, soit 3 622 voix d'écart[2]. La défaite de Horsford est considérée par certains journalistes comme une surprise[3]. En pleine vague républicaine, Hardy arrive à remporter un siège où Barack Obama avait remporté 54 % des suffrages deux ans plus tôt[2]. Il bénéficie notamment d'une plus forte participation des zones rurales de la circonscription, acquises aux républicains[4].

Il est candidat à sa réélection en 2016. Il est considéré comme l'un des représentants sortants les plus vulnérables[5]. En effet, les démocrates sont plus nombreux que les républicains dans le district, la participation sera plus élevée en raison de la concomitance de l'élection présidentielle et la candidature de Donald Trump risque de mobiliser l'électorat hispanique, qui représente 30 % de la population, en faveur des démocrates[2]. Hardy est finalement battu par Ruben Kihuen, qui rassemble 48,5 % des voix contre 44,5 % pour le républicain[6],[7].

Deux ans plus tard, Kihuen ne se représente pas en raison d'accusations de harcèlement. Hardy se porte alors candidat pour reconquérir son ancien siège. Il remporte la primaire républicaine avec environ 47 % des voix, son principal concurrent David Gibbs étant à 19 %. En novembre 2018, il affronte à nouveau Steven Horsford, vainqueur de la primaire démocrate[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « HARDY, Cresent Leo, (1957 - ) », sur Biographical Directory of the United States Congress (consulté le 15 août 2016).
  2. a b et c (en) Ben Botkin, « Nevada Rep. Cresent Hardy faces Trump conundrum », sur Las Vegas Review-Journal, (consulté le 15 août 2016).
  3. (en) Amber Phillips, « Four reasons Cresent Hardy upset Rep. Steven Horsford », sur The Las Vegas Sun, (consulté le 15 août 2016).
  4. a et b (en) Camalot Todd, « Old rivals Horsford, Hardy set for rematch in Congressional District 4 », sur lasvegassun.com, (consulté le 18 juin 2018).
  5. (en) Emily Cahn, « Internal Poll Shows Cresent Hardy Leading Potential Challengers », sur Roll Call, (consulté le 15 août 2016).
  6. (en) Lindsey McPherson, « Democrat Ruben Kihuen Unseats Cresent Hardy in Nevada's 4th District », sur Roll Call, (consulté le 15 novembre 2016).
  7. (en) « Nevada U.S. House 4th District Results: Ruben Kihuen Wins », sur The New York Times, (consulté le 15 novembre 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]