Couvent des Ursulines de Guérande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Couvent des Ursulines
Couvent des Ursulines (2) - Guérande.jpg
Présentation
Type
Propriétaire
Propriété privée
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
68, faubourg Saint-MichelVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Loire-Atlantique
voir sur la carte de Loire-Atlantique
Red pog.svg

Le couvent des Ursulines est un ancien couvent situé à Guérande, en France[1].

Description[modifier | modifier le code]

Les bâtiments sont constitués d'un grand corps de couvent à aile en retour, achevé en 1704. L'ensemble est complété de deux ailes en retour et d'une grande chapelle du XIXe siècle[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Le couvent est situé dans le faubourg Saint-Michel, à 600 mètres sud-est de la « porte Saint-Michel » qui marque l'entrée principale de la cité médiévale.

Historique[modifier | modifier le code]

Chapelle

Le couvent trouve son origine dans le « manoir de la Porte-Calon » qui constitue encore de nos jours une partie des bâtiments. Son nom fait référence à Olivier Calon, premier seigneur de La Porte connu (cité sous ce titre en 1515)[2],[3],[4].

Le manoir passe ensuite aux Secillon, une famille de vieille lignée bretonne, originaire de Vannes, avant d'être acquis en 1646 par les Ursulines, qui s’y établissent avant de construire le couvent[2].

À la Révolution, les Ursulines sont chassées et le couvent est transformé en hospice durant douze ans, avant que la commune en deviennent propriétaire et y installe une école secondaire en 1810. Mais en 1823, la commune cède le collège à l'Évêché pour des raisons budgétaires. Par ordonnance du roi Charles X, celui-ci devient un petit séminaire diocésain le 17 novembre 1824 jusqu'à sa fermeture en 1906, à la suite de la loi de séparation des Églises et de l'État. Durant la Première Guerre mondiale, l'ancien couvent héberge des ressortissants allemands et austro-hongrois, puis redevient un petit séminaire en 1922, avant que celui-ci ne ferme définitivement ses portes en 1966[3].

Le monument est inscrit au titre des monuments historiques en 2001[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Ancien couvent des Ursulines, petit séminaire », notice no PA44000026, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a et b « Le manoir de la Porte Calon marque l'entrée de Guérande » [PDF], sur lechodelapresquile.fr, (consulté le 22 avril 2016)
  3. a et b « Guérande - Le manoir de la Porte Calon & le petit séminaire », sur levieuxlogisguerande.over-blog.fr, (consulté le 22 avril 2016)
  4. Dufrêche Frédéric (Société Atemporelle), « Manoir de la Porte-Calon », sur patrimoine.paysdelaloire.fr, (consulté le 22 avril 2016)