Corbeau pie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Corvus albus

Oeuf de Clamator glandarius dans une couvée de Corvus albus - Muséum de Toulouse

Le Corbeau pie (Corvus albus), aussi dit Corbeau à ventre blanc, est une espèce de passereaux de la famille des Corvidae.

L'espèce est considérée comme de préoccupation mineure par l'UICN (10/2021)[1], et parfois plutôt comme source de désordre biologique (voir plus loin).

Description et caractéristiques[modifier | modifier le code]

Il est facilement reconnaissable. Son plumage est bicolore et consiste en un ensemble noir, au sein duquel contraste une sorte de gilet blanc[2],[3],[4]. Notons que ce manteau lui vaut ses noms communs de « Corbeau pie » et de « Corbeau à ventre blanc » (et son nom scientifique qui signifie « corbeau blanc »).

Les pattes et le bec sont également foncés. Il est assez grand, avec sa cinquantaine de cm de long[2],[5]. Son vol est marqué de battements de grande amplitude, mais notons qu’il est se déplace volontiers en sautillant et bondissant, au sol comme sur un perchoir. Des grands groupes de centaines d’individus peuvent se former, souvent lorsqu’une zone est prometteuse pour trouver de la nourriture : abattoir, décharge, extérieurs de restaurants, etc[5]. C’est  une espèce très opportuniste qui mange presque de tout : insectes, ‘reptiles’, graines et fruits, restes alimentaires humains, jeunes oiseaux, petits rongeurs, et même de chauves-souris !


Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Cet oiseau est très répandu en Afrique tropicale, notamment sur la côte est, et à Madagascar. En France, on la trouve en abondance à Mayotte[6]. On trouve les corbeaux pie dans une grande variété d’habitats, même aux abords et au sein des villages et villes.

Espèce exotique et parfois exotique invasive[modifier | modifier le code]

En décembre 2016 la présence permanente d'individus de cette espèce, d'origine africaine, est attestée pour la première fois en Turquie[7].

Des corbeaux pie ont également été recensés au Portugal, en Espagne, en France, aux Pays-Bas et au Yemen[7].

Très présent au Sénégal également.

Références[modifier | modifier le code]

  1. BirdLife International (BirdLife International), « IUCN Red List of Threatened Species: Corvus albus », IUCN Red List of Threatened Species,‎ (DOI 10.2305/iucn.uk.2017-3.rlts.t22735894a118783820.en, lire en ligne, consulté le )
  2. a et b Ron Demey et Benoît. Paepegaey, Oiseaux de l'Afrique de l'Ouest (ISBN 978-2-603-02396-9 et 2-603-02396-9, OCLC 944442325, lire en ligne)
  3. Peter Ryan, Norman Arlott, Peter Hayman et Alan Harris, Birds of Africa, south of the Sahara, Struik Nature, (ISBN 978-1-77007-623-5, 1-77007-623-9 et 978-1-77007-884-0, OCLC 649804063, lire en ligne)
  4. Georges Bouet, Oiseaux d'Afrique tropicale,
  5. a et b « Corbeau pie Corvus albus - Pied Crow », sur https://www.oiseaux.net/ (consulté en )
  6. UICN, consulté le 28 octobre 2017
  7. a et b (tr) Université de Sakarya, « Yeni Bir Misafirimiz Var », sur sakarya.edu.tr, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :