Constantin Senlecq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Constantin Senlecq
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
(à 91 ans)
Nationalité
Activité
Maison de Constantin Senlecq - Plaque commémorative.jpg
plaque commémorative

Constantin Senlecq, né le à Fauquembergues est mort le à Ardres[1], est un scientifique français, notamment créateur d'un appareil qui analyse, transporte, puis reconstitue l'image.

Biographie[modifier | modifier le code]

Constantin Senlecq est né en 1842 à Fauquemberques. il vécut à Ardres où il était notaire[2]

Il est principalement connu pour une de ses inventions, le télectroscope : un appareil supposé capable d'analyser, de transporter et de reconstituer une image. Il fait partie, avec Adriano de Paiva, George R. Carey, Julijan Ochorowicz des tout premiers concepteurs de possible appareil de transmission des images à distance, inspiré par l'« œil artificiel électrique » que les frères Siemens avaient proposé en 1876.

Senlecq a obtenu en 1907 un brevet pour un appareil destiné à transmettre à distance, par l'électricité, la vision avec le mouvement et l'instantanéité. [3]

Il meurt en 1934, à l'âge de 92 ans sans avoir pu voir les premières images car il était aveugle.

Photothèque[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]