Constantin Ier d'Arménie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Constantin Ier.
Constantin Ier d'Arménie
Tancred, Tarsus.jpg
Constantin accueille Tancrède de Hauteville et entre dans Tarse
Fonction
Régent
Titre de noblesse
Seigneur de Bartzeberd
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Entre et Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activité
Famille
Père
Enfants

Constantin Ier d'Arménie, en arménien Կոստանդին Ա (Kostandin) (vers 1050-5 † vers 1102), fut seigneur de Bartzeberd et de Vahka de 1095 à 1102 de la famille des Roupénides. Il était fils de Roupen Ier, seigneur de Bartzeberd.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il succéda à son père qui s'était installé dans le nid d'aigle de Bartzeberd. Il n'eut pas à combattre les Turcs Seldjoukides, car ceux-ci furent battus par les croisés et durent évacuer la plaine cilicienne, que les Byzantins réoccupèrent. Selon le chroniqueur Mathieu d'Édesse, les seigneurs arméniens Constantin, fils de Roupen, Pazuni et Oshin envoyèrent en 1097 et en 1098 des soldats pour soutenir les Croisés et leur prêter main-forte. Constantin profita ensuite des troubles consécutifs à l'élimination des Seldjoukides et à l'arrivée des Byzantins pour se tailler une principauté, en prenant plusieurs forteresses et villes sur les Grecs. Ce fut notamment le sort de la place-forte de Vahka, située dans l'Anti-Taurus, et dont il fit sa capitale et sa résidence.

La date de son décès n'est pas connue avec précision : Mathieu d'Édesse assure qu'il eut lieu le 24 février 1099, tandis que la chronique du roi Hethoum II assure qu'elle eut lieu le 23 février 1102. Il fut inhumé dans le couvent de Gasdaghon.

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Son épouse n'est pas connue, la Chronique d'Alep se borne à dire qu'elle descendait de Bardas Phocas. De ce mariage sont issus :

Bibliographie[modifier | modifier le code]