Conseil des entreprises, employeurs et groupements de l'économie sociale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une entreprise image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une entreprise française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CEGES.
Conseil des entreprises, employeurs et groupements de l'économie sociale
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique unions des organisations ESS
But
  • Fédérer les acteurs de l’économie sociale et solidaire et de ce modèle entrepreneurial
  • Représentation auprès des pouvoirs publics et de la société civile
Zone d’influence Drapeau de la France France
Fondation
Fondation 1970
Origine CNLAMCA (Comité national de liaison des activités mutualistes coopératives et associatives)
Identité
Siège Blason paris 75.svg Paris
Président Roger Belot
Vice-président Jean-Louis Cabrespines et Alain Cordesse
Secrétaire général François Soulage
Trésorier Jean-Philippe Poulnot
Délégué général Emmanuel Verny
Affiliation européenne Réseau Euro méditerranéen de l’économie sociale (ESMED)
Affiliation internationale Social Economy Europe (SEE)
Méthode
  • Prises de positions publiques
  • Organisation de la coopération entre acteurs économiques
  • Dialogue politique avec des organisations du secteur
Financement €1 million
Membres 60 000 adhérents indirects
Site web www.ceges.org

Le Conseil des entreprises, employeurs et groupements de l'économie sociale (CEGES), anciennement CNLAMCA, est un syndicat d'entreprises de l'économie sociale et solidaire en France, soit plus de 200 000 entreprises rassemblant près de 2,3 millions de salariés et constituant 7 à 8 % du PIB.

En 2012, la CEGES revendique 60 000 adhérents indirects pour un budget de 1 million d’euros[1].

Activité[modifier | modifier le code]

Le CEGES représente les entreprises de droit privé organisées sous la forme de sociétés tendant à assurer la primauté de la personne sur le capital. Les associations, mutuelles, coopératives et fondations sont notamment présentes dans les secteurs médico-sociaux, des services à la personne, de la banque, de l'assurance, de l'agro-alimentaire. Ces entreprises à finalité sociale et sociétale ont pour but de produire des richesses réinvesties au bénéfice de ces finalités ; elles n'ont pas pour finalité la lucrativité ou le profit individuel. Leur activité s'inscrit dans un modèle économique durable.

Le CEGES est présidé par Roger Belot, qui a été élu le 21 mai 2014 pour prendre la succession de Jean-Louis Cabrespines.

Historique[modifier | modifier le code]

Créé en 1970 sous le nom de Comité national de liaison des activités mutualistes coopératives et associatives (CNLAMCA), le CEGES s'est transformé en 2010 en véritable mouvement syndical des entreprises de l'économie sociale. Il intervient dans le débat public sur les grands sujets économiques et sociaux et dans le dialogue avec les partenaires sociaux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Entreprise adhérente au CEGES.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Lagrange, « De gros enjeux chez les patrons », Liaisons sociales, no 143,‎ , p. 22