Confédération générale du travail du Burkina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Confédération générale du travail du Burkina
Image illustrative de l'article Confédération générale du travail du Burkina
Logo du syndicat

Fondation 29 octobre 1988
Pays Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso
Tête Bassolma BAZIE
Bureau Ouagadougou (Burkina Faso)
Site web [1]

La Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B) est une Confédération syndicale créée en 1988. Elle regroupe 12 syndicats nationaux et 70 syndicats d'entreprises.

La CGT-B se réclame du « courant syndicalisme révolutionnaire de lutte des classes »[1] et se réfère à Marx et Engels[2].

Unions Affiliée[modifier | modifier le code]

  • Fédération Nationale des Boulangers et Pâtissiers du Burkina (FNBPB)
  • Syndicat National des Travailleurs de la Santé Humaine et Animale (SYNTSHA)
  • Syndicat National des Agents des Impôts et des Domaines (SNAID)
  • Syndicat National des Travailleurs de l'Education et de la Recherche (SYNTER)
  • Syndicat des Travailleurs de la Géologie, des Mines et Hydrocarbures (SYNTRAGMIH)
  • Syndicat national des Travailleurs des Brasseries (SYNTB)
  • Syndicat des Travailleurs des Travaux publics, du Bâtiment, de l'Hydraulique et Assimilés (SYTTBHA)
  • Syndicat National des Travailleurs de l'Environnement,du Tourisme et de l'Hôtelerie (SYNTETH)
  • Syndicat National des travailleurs du Textile (SYNTTEX)
  • Syndicat National des Travailleurs de l'Agriculture (SYNATRAG)
  • Syndicat National des Agents du Conseil Burkinabè des Chargeurs (SYNACOC)
  • Syndicat National des Travailleurs de la Planification et de la Coopération (SYNTPC)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]