Concile de Naplouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le concile de Naplouse est un concile de l'Église catholique, qui s'est ouvert à Naplouse le 16 janvier 1120[1] (ou le 23[2]), présidé par le roi Baudouin II de Jérusalem et le Patriarche latin de Jérusalem Gormond de Picquigny.

Le concile publie vingt-cinq canons dans le but de restaurer la morale et la discipline pour apaiser la colère divine dans le Royaume de Jérusalem, affligé depuis quatre ans de plusieurs calamités, entre autres par l’invasion de sauterelles, la famine et les défaites militaires[3].

Les trois premiers canons rappellent le concordat, notamment les droits de l’Église sur les dîmes. Les canons 4 à 19 concernent les châtiments à infliger aux délits sexuels et conjugaux : l’adultère (4-6), le proxénétisme (7), la sodomie (8/11), les relations sexuelles entre Francs et Sarrasins (12-15) et la bigamie (17-19). Le canon 5, par exemple, condamne à la castration et à l’expulsion du royaume les hommes coupables d’adultère, et les femmes à la rhinotomie (ablation du nez) ; le canon 8 condamne les sodomites adultes au bûcher. Les six derniers canons concernent les clercs qui prendraient les armes ou abandonneraient leur statut ecclésiastique (20-21), les fausses accusations (22), les différentes punitions pour vol (23)[1].

C'est lors de ce concile que fut entérinée la création de la milice des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon (en latin: pauperes commilitones Christi Templique Solomonici), qui avait pour mission de sécuriser le voyage des pèlerins affluant d'Occident depuis la reconquête de Jérusalem.

L'Ordre du Temple fut créé à partir de cette milice, lors du concile de Troyes neuf ans plus tard.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Malcolm Barber, The Crusader States, Yale University Press,‎ 2012 (ISBN 9780300189315, présentation en ligne)
  2. Simonetta Cerrini, La Révolution des Templiers, pages 86-87
  3. André d'Avallon, Histoire chronologique et dogmatique des conciles de la chrétienté, vol. 4, Paris, Louis Vivès,‎ 1854 (présentation en ligne)