Gormond de Picquigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gormond, Germond, Guarmond ou encore Waremond (mort à Sidon en 1128), prélat picard originaire de Picquigny, fils ou frère d'Arnoul de Picquigny (suivant les sources)

Biographie[modifier | modifier le code]

Fin 1110, Guermond emprisonne Adam, châtelain d'Amiens. Geoffroy, évêque d'Amiens tente à plusieurs reprises de le faire libérer[1].

1113-1117, Insurrection communale d'Amiens et combats d'Enguerrand, de Thomas de Marle et du châtelain Adam contre les bourgeois, l'évêque Geoffroy et le vidame Guermond de Picquigny, assistés de Louis le Gros[2].

Il participe aux croisades[3]. Il fut patriarche latin de Jérusalem de 1118 à 1128, successeur de Arnoul de Chocques. Pour protéger les pèlerins en Terre sainte, il encouragea en 1118 la création par Hugues de Payns de l'ordre des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon, noyau de l'ordre du Temple. C'était un homme simple et craignant Dieu, selon Guillaume de Tyr. Il ordonne des travaux. Il reçoit la ville de Tyr à composition. Il mourut en 1128[4],[5].

Il fut régent du royaume de Jérusalem de 1123 à 1124, lors de la captivité de Baudouin II[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Archives historiques et ecclésiastiques de la Picardie et de l'Artois par Paul Roger
  2. Histoire de l'état, de la ville d'Amiens et de ses comtés - avec un recueil de plusieurs titres ... par Charles du Fresne du Cange
  3. La noblesse de France aux Croisades par Paul Roger
  4. Dictionnaire général et complet des persécutions souffertes par l'Église catholique par Paul Belouino
  5. Collection des mémoires relatifs à l'histoire de France par M. Guizot
  6. Mélisende de Jérusalem