Concerto pour piano nº 4 de Martinů

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Incantation

Le Concerto pour piano et orchestre no 4 (Incantation) H.358 est un concerto du compositeur tchèque Bohuslav Martinů. Composé en 1955-56, il fut créé le par l'Orchestre Philharmonique de New York dirigé par Leopold Stokowski avec Rudolf Firkusny au piano. Pour le musicologue Marc Vignal, il est le plus grand concerto du compositeur[1].

Analyse de l'œuvre[modifier | modifier le code]

  1. Poco Allegro: Introduction en si bémol majeur, le piano entre en ut mineur.
  2. Poco moderato: Le piano et l'orchestre s'opposent avec véhémence dans un climat sombre er dramatique.
  • Durée d'exécution: vingt minutes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François-René Tranchefort, guide de la musique symphonique éd. Fayard 1986 p.464

Source[modifier | modifier le code]

  • François-René Tranchefort, Marc Vignal (rédacteur) opus cité

Liens externes[modifier | modifier le code]