Compte-fils

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Compte-fils
Compte-fils pour le textile avec échelle graduée dans le champ d’observation
Compte-fils anciens et modernes, ouverts et fermés

Le compte-fils est une loupe à fort grossissement (généralement x10) munie le plus souvent d'un gabarit assurant la distance optimale de l'optique à ce qui est examiné, ainsi qu'une échelle de mesure.

Il n'est pas destiné à la lecture, mais à la vérification de détails que l'œil peut avoir des difficultés à percevoir.

Fabrication[modifier | modifier le code]

Le compte-fils consiste en une lentille circulaire montée sur un support de formes et de tailles diverses. Le modèle le plus courant se compose de trois parties articulées pour se replier et être transporté dans une poche : le premier élément porte la lentille, le deuxième donne la hauteur précise imposée par la focale de la lentille, le troisième, posé directement sur l’objet à examiner, est un cadre dont le pourtour est gradué en millimètres ou autres unités, selon l’usage auquel il est destiné. Certains compte-fils sont munis sur cette partie d’une plaque de verre ou de plastique qui porte les graduations. On utilise le compte-fils en approchant son œil au plus près de la lentille, contrairement à certaines loupes dotées d’un support, qui présentent une grande surface de vision, mais un agrandissement moindre.

D’autres modèles sont dotés d’un support en matière plastique transparente afin de ne pas faire obstacle à la lumière. Les plus grands modèles ne sont pas pliables et restent sur le lieu de travail. Les plus petits, dont la lentille est disposée sur un support simple sans cadre gradué, sont souvent des objets publicitaires.

Usages[modifier | modifier le code]

Textile[modifier | modifier le code]

Comme son nom l’indique, le compte-fils a d’abord servi dans l’industrie textile, pour vérifier la densité de la trame d'un tissu, les points d'un tricot. Le compte-fils utilisé notamment par les canuts lyonnais se nomme quart de pouce, du nom de l’unité de mesure qu’ils employaient et qui s’est maintenue.

Imprimerie[modifier | modifier le code]

L’usage du compte-fils s’est généralisé dans les arts graphiques et l’imprimerie : contrôle de la composition, de la trame, de la photogravure. Il permet quelquefois de détecter des défauts sur la plaque d'impression ou la feuille imprimée et sert également à contrôler le repérage.

Il permet aussi de déterminer la nature d’un document imprimé tel qu’une gravure ou une estampe.

Photographie[modifier | modifier le code]

Le compte-fils sert à examiner le grain d'un négatif photographique, celui d'un tirage, et d’en évaluer la qualité de contraste et de netteté.

Par ailleurs, on peut aussi l’utiliser pour contrôler la qualité de juxtaposition des pixels sur un écran d'ordinateur ou un téléviseur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]