Compagnie française des voies ferrées économiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Obligation de la Compagnie Française des Voies Ferrées Économiques en date du 15 Avril 1903

La Compagnie Française des Voies Ferrées Économiques (VFE) est fondée par Léon Émile Francq. Elle construit et exploite plusieurs lignes dans différentes régions[1].

Son siège se situait à Paris, 17 boulevard de la Madeleine, puis 3 rue La Fayette. Elle comprenait quatre administrateurs, Messieurs de Monnecove, Chavoix, Joubert et Francq. Elle disparaitra en1905 à la suite de difficultés financières.

En 1900, son président est le député Edmond Caze, administrateur de la Compagnie des chemins de fer économiques du Nord appartenant au groupe Empain[2].

Le secrétaire de la compagnie VFE est monsieur Georges Tartary, ingénieur .

Les lignes construites[modifier | modifier le code]

Les lignes exploitées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.scriponet.com/images/Descript/8/1467.JPG
  2. http://cunfin.perso.sfr.fr/MTVS23.1982p04.pdf
  3. Jean-Claude Riffaud : « Les chemins de fer départementaux de l'Aube », dans Magazine des Tramways à Vapeur et des Secondaires no 23, 1982.
  4. « La voie ferrée de l'Oisans », sur www.persee.fr (consulté le 9 août 2010)
  5. « Le Tramway », sur saumur-jadis.pagesperso-orange.fr (consulté le 9 août 2010)