Communication Y

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Communication Y
Image dans Infobox.
Vue d'ensemble de la communication Y.
Présentation
Type
ouvrage fortifié
Destination initiale
fortification bastionnée
Construction
1724-1734
Restauration
2016-2020
Propriétaire
Ville de Briançon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Patrimonialité
Localisation
Pays
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte des Hautes-Alpes
voir sur la carte des Hautes-Alpes
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

La communication Y, appelée à sa construction la communication des Têtes au Randouillet, est une fortification de type double caponnière, située au sud-est de la ville de Briançon.

Il s'agit principalement d'un long bâtiment de plan rectangulaire, orienté nord-sud, servant de passage couvert entre le fort des Trois Têtes au nord et le fort du Randouillet au sud et barrant le vallon de Fontchristiane. Ce bâtiment est long de 150 mètres et large de neuf, construit en maçonnerie voûtée, avec des murs de deux mètres côté est et 2,25 côté ouest ; le passage intérieur fait 4,5 mètres de large, au sol de terre battue, éclairé par 26 fenêtres uniquement côté ouest. Les deux façades sont protégées par une enveloppe bastionnée, avec de part et d'autre un fossé, faisant face à l'est comme à l'ouest[1].

L'Armée française occupe le bâtiment comme dépôt de matériel jusqu'en 1947. Le bâtiment est classé comme monument historique par l'arrêté du [2], puis inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des fortifications de Vauban depuis 2008. Des travaux de rénovation se déroulent de 2016 à 2020[3].

Le bâtiment et une partie de son enveloppe bastionnée, menant au fort du Randouillet, vue du nord (sous le fort des Trois Têtes).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :