Col de Gries

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Col de Gries
Image illustrative de l'article Col de Gries
Le col de Gries sur la droite de la photo.
Altitude 2 479 m
Massif Alpes lépontines (Alpes)
Coordonnées 46° 27′ 05″ N 8° 22′ 25″ E / 46.451517, 8.37374846° 27′ 05″ Nord 8° 22′ 25″ Est / 46.451517, 8.373748
Pays Drapeau de l'Italie Italie Drapeau de la Suisse Suisse
Vallée Val Formazza
(sud)
Agene
(nord)
Fermeture hivernale octobre à début juin

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

(Voir situation sur carte : canton du Valais)
Col de Gries

Géolocalisation sur la carte : Piémont

(Voir situation sur carte : Piémont)
Col de Gries

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Col de Gries

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Col de Gries

Le col de Gries est un col alpin, culminant à 2 479 m, accessible par un sentier. Il est situé sur la crête principale des Alpes du sud, sur la frontière entre l'Italie et la Suisse. Ce n'est pas un col routier.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le versant nord du col, celui en Suisse, est situé dans le canton du Valais. Depuis la route du col du Nufenen une route permet d'accéder au barrage du lac de Gries, lac artificiel en contrebas du col de Gries. À l'ouest du col, le glacier de Gries alimente le lac. Côté italien il est situé dans le nord du Piémont. Le col est à l'extrémité nord du val Formazza dans lequel coule le Toce. Au sud du col, un peu plus bas dans la vallée se trouve le lac de Morasco.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce col aurait probablement été utilisé dès l'âge du bronze puis l'époque romaine. Au XIIIe siècle, les Walser franchissent le col pour coloniser le val Formazza. Il est ensuite l'objet d'un trafic commercial, du bétail et du fromage sont vendus au sud des Alpes, du riz et du vin au nord. En 1397, Ossola, le val Formazza, Münster-Geschinen et Berne s'engagent pour la construction d'un chemin muletier. La mise en place du chemin de fer du Gothard, en 1882, mit fin à l'exploitation de ce chemin. La construction de la route du Nufenen et du barrage de Gries ont détruit en grande partie ce chemin, du côté suisse. En 2000, le sentier est rétabli depuis le hameau de Zum Loch (Ulrichen, Suisse) jusqu'à la frontière.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]