Club des Espérances

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Club des Espérances
Club des Espérances (3).jpg
Septembre 2011
Présentation
Destination initiale
loisirs
Destination actuelle
désaffecté
Architecte
Construction
Propriétaire
Propriété d'un établissement public
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le Club des Espérances est le seul monument historique[1] de la commune d'Ermont (Val-d'Oise, France). Ce bâtiment atypique a été construit par les habitants du quartier de l'Espérance, sous la direction de l'ingénieur Jean Prouvé.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le club est située dans le département français du Val-d'Oise, sur la commune d'Ermont, 3 avenue de l'Europe.

Historique[modifier | modifier le code]

Ses deux bâtiments au style industriel atypique ont été conçus par l'architecte de renom Jean Prouvé, mais l'intérêt historique du club vient aussi de son histoire particulière. Sa construction est due au concours des Mille Clubs, un dispositif lancé par le ministère de la Jeunesse et des Sports pour financer de nouveaux lieux bâtis et décorés par les jeunes eux-mêmes. Le club abritait dernièrement une association locale, qui assurait notamment un service de soutien scolaire dans le quartier[2].

Le club, en mauvais état et trop coûteux à rénover, est fermé au public en juillet 2010 par décision du maire d'Ermont Hugues Portelli. Quand la municipalité veut toutefois sacrifier les pavillons à un projet immobilier, elle provoque un tollé parmi les architectes français, aboutissant à une inscription aux monuments historiques à la dernière minute[3].

Depuis 2010, le club des Espérances est à l'abandon. Il n'existerait à ce jour aucun projet de réhabilitation du club des Espérances par la municipalité, accusée d'avoir "laissé pourrir" le bâtiment par Mathias Trogrlic, conseiller municipal, qui souhaite quant à lui qu'"une nouvelle vocation [lui] soit trouvée"[4]

Protection[modifier | modifier le code]

Les deux bâtiments et les accès du club de l'Espérance font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « club de l'Espérance », notice no PA95000017, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. « Le club des Espérances ferme à contrecœur », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  3. « Une inscription surprise aux Monuments historiques », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  4. Un nouveau souffle pour le club des Espérances

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]