Claude Ballin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ballin.
Claude Ballin
Ballin, Claude.jpg

Claude Ballin.

Biographie
Naissance
Décès
Activité

Claude Ballin est un important orfèvre parisien, né à Paris en 1615 et mort dans sa ville natale le .

Parcours[modifier | modifier le code]

Formé d'abord au dessin, il commença par se faire la main en copiant des tableaux de Nicolas Poussin. Après une formation d'orfèvre-ciseleur, il produisit déjà à dix-neuf ans de splendides bassins d'argent où était ciselée une allégorie des quatre âges du monde, qui plurent beaucoup à Monsieur le Cardinal de Richelieu. Celui-ci demanda ensuite à Ballin de lui exécuter quatre vases destinés à être assortis à ces bassins d'argent.

Inspiré par toute la tradition italienne, il fut le plus fécond et l'un des plus éminents orfèvres de son temps, avec son neveu Claude Ballin (le Jeune) et le beau-frère de celui-ci, Nicolas Delaunay. Il fut l'un des principaux créateurs du mobilier d'argent du roi Louis XIV[1]. Ces 200 pièces de mobilier, constituées de 20 tonnes d'argent massif[2], disparurent en 1689, fondues sur ordre du roi pour financer la guerre de la Ligue d'Augsbourg. Les dessins de ce mobilier furent achetés par le roi Gustave III de Suède, admirateur des œuvres de Claude Ballin, et sont actuellement conservés au musée national des beaux-arts de Stockholm[3].

Le fronton de la façade de l'École Boulle porte en exergue les noms d'éminents artisans, dont celui de l'orfèvre Claude Ballin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Antoine Maës - Bulletin du Centre de Recherche du Château de Versailles, « L’ameublement du Salon d'Apollon, XVIIe siècle-XVIIIe siècle », sur crcv.revues.org, année 2013 (consulté le 30 août 2015).
  2. Véronique Prat, « Versailles : le mobilier d’argent du Roi-Soleil », sur www.lefigaro.fr, (consulté le 31 août 2015).
  3. (sv)(en) « Dessins de mobilier en argent de Claude Ballin », sur collection.nationalmuseum.se (consulté le 30 août 2015).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Ballin orfèvre, dans Charles Perrault, Les Hommes illustres qui ont paru en France pendant ce siècle, chez Antoine Dezallier, 1697, tome 1, p. 99-100 (lire en ligne)
  • Le Bas, Encyclopédie de la France.
  • Michèle Bimbenet-Privat, Le Maître et son élève : Claude Ballin et Nicolas Delaunay Orfèvres de Louis XIV, in Bibliothèque de l'École des Chartes, 2003, vol. 161, no 1[1].
  • (en) Extrait de la notice de Claude Ballin dans le dictionnaire Bénézit sur le site Oxford Index. (ISBN 9780199773787)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Michèle Bimbenet-Privat - Bibliothèque de l'École des Chartes, vol. 161, « Le maître et son élève Claude Ballin et Nicolas Delaunay orfèvres de Louis XIV », sur www.persee.fr, année 2003 (consulté le 30 août 2015).