Cinéphonie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cinephone.

Les cinéphonies d'Émile Vuillermoz, ancêtres en noir et blanc du clip musical, sont des films musicaux courts produits par La Compagnie des Grands Artistes Internationaux, fondée par Jacques Thibaud à Lyon en octobre 1935. Il s'agit soit d'une captation sans public (Ave Maria de Schubert), soit d'un montage parallèle entre la performance d'un soliste et une fiction illustrant le morceau (Children's Corner), soit d'une « mise en situation narrative » comme pour Les Berceaux.

Les cinéphonies sont conservées, entre autres, aux Archives françaises du film. Leurs restaurations, au début des années 1990, a donné lieu à leur diffusion, à plusieurs reprises, sur la chaine Arte.

Liste non exhaustive[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres:

  • Martin Barnier, En route vers le parlant, Edition du Céfal, 2002 (ISBN 2-87130-133-6) p. 74.
  • Philippe Roger, Lyon. Lumière des ombres. Cent ans de cinéma, Lyon, Ed. LUGD, 1995 (ISBN 2-84147-011-3), p. 49-53.
  • Philippe Rougier, Emile Vuillermoz et les cinéphonies in Cinémémoire (sous la direction de Emmanuelle Taulet et Christian Belaygue) catalogue du 3e Festival International Films retrouvés-Films restaurés, La Cinémathèque Française,1993.
  • Christophe Trebuil, L'oeuvre singulière de Dimitri Kirsanoff, L'Harmattan, 2003 (ISBN 2-7475-5333-7) p. 61-69.
  • Marcel L'Herbier, La Tête qui tourne, Paris, Belfond, 1979, pp. 256-257 (Cité dans le catalogue du Festival Cinémémoire)

Travaux universitaires:

  • Philippe Roger, Max Ophuls. Un cinéaste exilé en France (1933-1941), Thèse de Doctorat en sciences de l’information et de la communication de l'Université de Lyon II (Louis-Lumière), dir. Jean-Louis Leutrat, soutenu le 25 octobre 1989.

Articles parus à l'époque:

  • Emile Vuillermoz, Le Reportage cinéphonique in Le Temps, 9 mars 1929.
  • Robert de Fragny, La Musique en Images in Le Nouvelliste, 12 janvier 1936, Lyon. (sur les Cinéphonies en général)
  • André Coeuroy, Beaux-Arts, 24 janvier 1936 (sur les Cinéphonies en général)
  • Henry Malherbe, Les Chefs-d’œuvre de la musique expliqués par l'image in Pour Vous, 30 janvier 1936 (La Fontaine d'Aréthuse )
  • Anonyme, L'Opinion, 1er février 1936 (La Fontaine d'Aréthuse )
  • A.-M. Ginisty-Brisson, Lupta, mars 1936. (sur les Cinéphonies en général)