Chronaxie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les neurosciences image illustrant la physiologie
Cet article est une ébauche concernant les neurosciences et la physiologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

La chronaxie, dans le cadre de la description mathématique du fonctionnement du système nerveux, est la durée nécessaire pour stimuler une fibre musculaire, ou une cellule nerveuse avec un courant électrique d'intensité égale au double de la rhéobase.

Ce terme a été inventé en 1909 par le physiologiste français Louis Lapicque. C'est à Georges Bourguignon (1876-1963) que l'on doit les premières applications cliniques de la chronaxie[1].

La chronaxie d'un axone myélinisé dans le cerveau est de 30 à 200 microsecondes[réf. souhaitée] alors que la chronaxie des dendrites et des corps cellulaires des neurones est de 1 à 10 millisecondes[réf. souhaitée].

Notes et références[modifier | modifier le code]