Christiane Jaccottet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jaccottet.
Christiane Jaccottet

Naissance
Lausanne
Décès (à 62 ans)
Rivaz
Activité principale claveciniste
Distinctions honorifiques Prix de soliste de l’Association des Musiciens Suisses,
Site internet [1]

Christiane Jaccottet, née le 18 mai 1937 à Lausanne et morte le 26 octobre 1999 à Rivaz, est une claveciniste suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille de deux musiciens André et Andrée Wachsmuth-Loew, elle étudie le piano et la théorie musicale au Conservatoire de La Chaux-de-Fonds, avec Élise Faller. Elle y passe son diplôme en 1954 puis elle continue ses études à l’Akademie für Musik und darstellende Kunst à Vienne jusqu'en 1957 auprès d’Eta Harich-Schneider et de Joseph Mertin.

En 1961 elle participe au cours d’interprétation de Gustav Leonhardt. Elle fait depuis une carrière internationale, enseigne à Lausanne et enregistre notamment l'intégrale de Johann Sebastian Bach pour clavecin. Elle succède à Isabelle Nef en 1975 et devient professeure de clavecin et de musique ancienne au conservatoire de Genève [1].


Discographie[modifier | modifier le code]

  • avec Arthur Grumiaux : Bach : Complete Violin Sonatas, 2CD, label : Decca, 1996, d
  • Bach : The Well-tempered Part 1, Vol. 2, label Kannon classic, 1998.
  • Bach : The Well-Tempered Clavier I / Das Wohltemperierte Klavier, 2 CD, label zyx, classic, 2010
  • Bach : Goldberg Variations; 4 Duets, Label classic digital, DDD,
  • Bach: Edition 4 Brandenburg Concerto In D Minor, label Mocking burd, 2012
  • avec Heinz Holliger : Couperin : Nouveaux Concertos Nos. 7, 8, 10, 11, 13, 14, label aquarius.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pour succeder à Isabelle Nef, le conservatoire fait appel à Christiane Jaccottet », Journal de Genève,‎ , p. 8 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]