Chrischona International

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chrischona International
Mouvement Christianisme évangélique
Courant Christianisme non-dénominationnel
Siège Bettingen, Suisse
Territoire 2 pays
Dirigeant René Winkler, depuis 2012
Affiliation Réseau évangélique suisse
Fondateur Christian Friedrich Spittler
Fondation 1895
Membres 13 000
Églises membres 90
Site web chrischona.org

Chrischona International (en allemand Chrischona-Gemeinden) est une dénomination chrétienne chrétienne évangélique. Elle est membre du Réseau évangélique suisse. Son siège est à Bettingen, Suisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

La dénomination a ses origines dans la fondation du Séminaire théologique St. Chrischona (Theologisches Seminar St. Chrischona - TSC), qui avait pour but de former des croyants voulant servir comme missionnaires, le à Bettingen, près de Bâle, par Christian Friedrich Spittler, secrétaire de la Société chrétienne à Bâle [1],[2],[3]. En 1868, l’évangéliste Carl Heinrich prend la direction de la mission après la mort de son fondateur en 1867[4]. En Suisse, la première église est fondée à Bettingen en 1869[5]. D’autres missions seront établies en Allemagne, en France, en Afrique du Sud et au Chili. En 1895, la Mission est devenue une dénomination [6]. La communauté a fondé la maison d'édition Brunnen Verlag en 1919, qu’elle a vendue en 2017[7]. Dans les années 1950, la dénomination a adopté les croyances de l’Église de professants [8].

En Suisse, pour 2011, les membres de l'Église de Chrischona représentent 13 % des croyants évangéliques[9].

Selon un recensement de la dénomination publié en 2020, elle aurait 90 églises et 13 000 membres en Suisse[10]. Elle était présente également en Allemagne [11].

En France[modifier | modifier le code]

En France, l’union d’Églises rattachée à Chrischona et dite depuis 1999 « Union des Églises Chrétiennes Évangéliques » (UECE) a fusionné en 2010 avec son propre mouvement missionnaire pour former une seule œuvre nommée « Vision-France, une Union d’Églises Protestantes Évangéliques » qui fait partie du Conseil national des évangéliques de France (CNEF) et du Réseau FEF (Réseau Fraternel Évangélique Français)[12].

France-Mission et Vision-France fusionnent pour former "Perspectives", qui n'a plus de liaison avec Chriscona[13].

Croyances[modifier | modifier le code]

La dénomination a une confession de foi basée sur les croyances de l’Église de professants, dont la nouvelle naissance [14]. En Suisse, Chrischona est membre du Réseau évangélique suisse et de l'Association des Églises libres et communautés évangéliques en Suisse (Verband evangelischer Freikirchen und Gemeinden in der Schweiz).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

En allemand
  • Carl Heinrich Rappard, Fünfzig Jahre Pilgermission auf St. Chrischona, Basel, 1890
  • Carl Heinrich Rappard, Die Pilgermission zu St. Chrischona, 1840-1908, Schriften-Niederlage zu St. Chrischona, Basel, 1908
  • Hans Staub, Wir sind sein Werk: 125 Jahre Pilgermission St. Chrischona bei Basel, Brunnen-Verlag, Basel, 1965
  • 150 Jahre Pilgermission St. Chrischona 1840-1990, Brunnen-Verlag, Basel/Giessen, 1990

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Donald M. Lewis, Richard V. Pierard, Global Evangelicalism: Theology, History & Culture in Regional Perspective, InterVarsity Press, USA, 2014, p. 111.
  2. Olivier Favre, Les églises évangéliques de Suisse: origines et identités, Labor et Fides, Suisse, 2006 , p. 74
  3. Michel Deneken, Francis Messner, Frank Alvarez-Pereyre, La théologie à l'Université: statut, programmes et évolutions, Editions Labor et Fides, France, 2009, p. 63.
  4. Klaus Fiedler, The Story of Faith Missions: From Hudson Taylor to Present Day Africa, Wipf and Stock Publishers, USA, 2011, p. 225
  5. Oswald Eggenberger, Kirchen, Sekten, Religionen: religiöse Gemeinschaften, weltanschauliche Gruppierungen und Psycho-Organisationen im deutschen Sprachraum : ein Handbuch, Theologischer Verlag Zürich, Suisse, 2003, p. 104
  6. Sébastien Fath, Du ghetto au réseau: Le protestantisme évangélique en France, 1800-2005, Édition Labor et Fides, France, 2005, p. 363
  7. Börsenblatt, Neue Eigentümer für Brunnen, Alpha und ChrisMedia, boersenblatt.net, Allemagne, 6 juin 2017
  8. Jean-Pierre Bastian, La recomposition des protestantismes en Europe latine: entre émotion et tradition, Édition Labor et Fides, France, 2004, p. 240
  9. Jörg Stolz, Olivier Favre, Caroline Gachet, Emmanuelle Buchard, Le phénomène évangélique: analyses d'un milieu compétitif, Labor et Fides, Suisse, 2013, p. 32.
  10. Chrischona Suisse, Notre histoire, chrischona.org, Suisse, consulté le 8 mai 2021
  11. Chrischona International, Chrischona, chrischona.org, Suisse, consulté le 8 mai 2021
  12. Notice sur le site du Conseil National des Évangéliques de France, consulté le 19 décembre 2017
  13. Perspectives, Qui sommes-nous ? (consulté le 23 mai 2021)
  14. Chrischona Suisse, Fondements, chrischona.org, Suisse, consulté le 8 mai 2021

Liens externes[modifier | modifier le code]