Cheyenne Brando

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brando.
Cheyenne Brando
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 25 ans)
PunaauiaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Mère
Fratrie
Stephen Blackehart
Simon Teihotu Brando (d)
Miko Castaneda Brando (d)
Christian Brando (en)
Rebecca Brando (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Tuki Brando (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Christian Brando (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Tarita Cheyenne Brando, née le à Tahiti et morte le à Punaauia, est un mannequin français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Tahiti, elle est la fille de Marlon Brando et de sa troisième épouse Tarita, une ancienne actrice qu'il a rencontrée pendant le tournage des Les Révoltés du Bounty (1962).

Ses parents divorcent en 1972 et Cheyenne Brando grandit en Polynésie française auprès de sa mère. Mannequin, elle est victime d'un accident de la route en 1989 qui lui laisse des séquelles physiques et rend impossible la poursuite de sa carrière. Par la suite, elle est sujet à des périodes de dépressions. Peu après, en couple avec Dag Drollet, le fils d'un homme politique tahitien, elle s'installe dans la propriété de son père sur Mulholland Drive pour attendre la naissance de Tuki Brando (en). En 1990, Drollet est abattu accidentellement par le demi-frère de Cheyenne, Christian Brando (en)[1].

Dans les années qui suivent la mort de Drollet et le jugement de Christian, la santé mentale de Cheyenne devient une préoccupation[1]. Elle entre à plusieurs reprises en cure de désintoxication et réalises des séjours dans des hôpitaux psychiatriques. Elle est ensuite officiellement diagnostiquée comme souffrant de schizophrénie, s'isolant de plus en plus et perdant la garde de son fils. Le , Cheyenne se suicide à Punaauia[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]