Chevron (charpente)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vocabulaire de la charpente.

En charpente, un chevron est un produit du sciage du bois dont la section est carrée ou sensiblement carrée. Le côté d’un chevron est compris entre 40 et 120 millimètres[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Début XIXe siècle, le chevron est une pièce de bois d'un comble, de deux ou quatre pouces de gros (soit[2] 10,8 cm), posée sur les pannes, faîte et plate-forme, et sur laquelle on attache les lattes pour la couverture. Les chevrons sont soutenus par des pannes et supportent des liteaux, lambourdes ou voliges.

On appelle « ligne d'about », celle qui passe par toutes les arêtes extérieures des pieds de chevrons d'un comble ; « ligne de gorge », celle qui passe par toutes les arêtes intérieures des pieds de chevrons d'un comble[3].

Différents chevrons[modifier | modifier le code]

On distingue[4] :

  • chevron de croupe, de noue ou empanonetc. : chevron qui porte d'un bout sur un arêtier ou une noue, et de l'autre sur la plate-forme. On nomme particulièrement chevron de croupe le morceau de bois qui prend du poinçon et pose sur la plate-forme ;
  • chevron de jouée : chevron qui passe le long d'une lucarne ;
  • chevron de ferme ou de long pan : chevron qui est posé sur arbalétrier ;
  • chevron de fermette : chevron qui forme le comble d'une lucarne ;
  • chevron couronné ou couronnement : chevron qui, à son extrémité du côté du faîtage, au lieu d'être simplement coupé obliquement, est assemblé à enfourchement.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « NF B50-002 Août 1961 », sur boutique.afnor.org (consulté le 26 mars 2021).
  2. Le pouce est défini comme la douzième partie du pied. La ligne comme la douzième partie du pouce. Un pied valait 324 mm. Un pouce valait 27 mm. Une ligne valait 2,25 mm. Enfin, la toise mesurait 1 949 mm soit six pieds. Voir l'article « Anciennes unités de mesure françaises ».
  3. Valentin Biston et P. A. Hanus, Nouveau manuel complet du charpentier, Roret, , 416 p. (lire en ligne).
  4. Joseph Morisot, Tableaux détaillés des prix de tous les ouvrages du bâtiment (charpente), Carilian, .