Cheju (cheval)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les chevaux image illustrant la Corée
Cet article est une ébauche concernant les chevaux et la Corée.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Cheju
Cheju
{{#if:
Ponette Jeju grise et son poulain
Ponette Jeju grise et son poulain

Région d’origine
Région Île de Cheju, Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Caractéristiques
Morphologie Poney
Taille Environ 1,15 m à 1,30 m
Poids 190 à 300 kg
Robe Généralement alezane, baie ou noire, plus rarement blanc, crème, grise ou pie
Autre
Utilisation Selle et trait léger

Le Cheju, ou Jeju, est une race de poney originaire de l'île du même nom, en Corée du Sud.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le poney Cheju est originaire de la province Cheju en Corée. L'île de Cheju (Jeju en coréen) est située au sud de la Corée du Sud. Selon le professeur Dominicus C. Choung de la Cheju National University à Cheju City, il n'a pas été fermement établi quand et quelles races de chevaux ont été introduites les premières en Corée, mais on suppose qu'il vient de Chine. D'anciennes archives révèlent que ces chevaux étaient parmi les animaux les plus importants pour l'agriculture et l'armée, de l'époque des tribus (av. J.-C.) jusqu'à la dynastie Choson (XIVe et XIXe siècles). Pendant la dynastie Korya (1276-1376), les Mongols gouvernaient Cheju et ont importé leurs chevaux sur l'île. Une archive stipule que 160 chevaux mongols ont été apportés depuis la Mongolie, et ont été utilisés pour améliorer les poneys natifs. Depuis cette époque, les chevaux élevés sur Cheju ont été exportés en Corée et en Mongolie. Ils ont également été utilisés dans les lignées Mongoles et autres races exotiques. Pendant les dynasties Koryo et Choson, Cheju était une zone de production de chevaux majeure, 25% des habitants de l'île en faisaient leur activité principale. À une époque, il y avait plus de 20 000 poneys sur Cheju, mais ce nombre décrut avec la mécanisation de l'agriculture et des transports, jusqu'à atteindre seulement 2 500 individus en 1989. Pour préserver la race, le gouvernement coréen a désigné le poney Cheju comme trésor national no 347.

Description[modifier | modifier le code]

Le cheju est un poney très résistant aux variations climatiques, habitué à vivre dans un environnement volcanique avec une nourriture pauvre[1].

Utilisations[modifier | modifier le code]

Ce poney peut être utilisé pour l'équitation des enfants et était originellement un animal de selle et de trait léger.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]