Charte de Vancouver

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La charte de Vancouver (en anglais, Vancouver Charter[1]) est un statut provincial unique servant à incorporer la Cité de Vancouver, en Colombie-Britannique, au Canada. La législation, votée en 1953, supplanta le Vancouver Incorporation Act (en) et accorda davantage de pouvoirs variés à la cité qu'à ceux que possèdent les autres communautés régies par le Municipalities Act (en)[2].

Amendements olympiques[modifier | modifier le code]

Le 12 janvier 2009, le maire de Vancouver, Gregor Robertson, demanda un amendement à la charte afin d'autoriser la cité à emprunter 458 million de dollars canadiens pour financer l'achèvement du village olympique (en) à False Creek sans chercher l’accord des contribuables lors d'une journée de plébiscite[3]. L'élu affirma que cela était dû à des circonstances extraordinaires[3]. L'amendement fut accepté en 18 janvier 2009 durant une session d'urgence à l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique[4],[5].

Références[modifier | modifier le code]